AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 /!\ NC-16 | Kings are made for being defeat | ft. Charly

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Hanaka Blake
avatar
Messages : 50
Pseudo : Krow
Feat : Park Hye Min (Pony / Ulzzang)
Arrivé à Yuai le : 31/07/2017
Yens : 14
Age : 26 ans
Groupe : Power
Alter : Illusion
Rang : Plus
Vit à : Quartier Est



Daring Plus
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: /! NC-16 | Kings are made for being defeat | ft. Charly    Mar 1 Aoû - 21:40
Il n’y a rien de plus exaltant que l’odeur de la peur, celle de l’ivresse de ces hommes et femmes en pleine débauche, portée par la chaleur de l’été qui se permettent toujours plus sous prétexte que la nuit, tous les chats sont gris. Grave erreur que de ne pas tenir compte des dangers que cela engendre, car si tout est permis, il n’y a pas âme qui vive qui n’ait pas son lot de sombre desseins. Si peu de gens les exploitent, Hanaka ne se prive pas de laisser libre court à ses pulsions, quelles qu’elles soient et ne tarit pas d’éloges auprès de son amante lorsque cette dernière en fait de même. Elles sont très peu en désaccord, ce soir en est une preuve, les deux jeunes femmes avaient pour projet de chauffer la piste pour leur seul plaisir, mais ce n’est pas sans compter sur ce pourcentage malgré tout important de puérils prédateurs se surestimant.

C’est dans cette optique que la belle métisse s’était vue accepter l’offre d’aller dandiner ses jolies fesses contre sa femme, cherchant une proie à la hauteur de ses exigences, à savoir un demeuré qui ne manquera à personne. Ce n’était pas la première fois que les deux oeuvraient dans l’ombre pour rassasier cette soif de sang. Depuis le temps qu’Hanaka explorait les possibilités de son don, elle avait pu perfectionné son art au-delà de l’imagination d’une personne saine d’esprit, bien au-delà, possiblement, de ce qu’aurait pu imaginer toute âme bienveillante ou corrompue par les aléas de la vie. Charly n’en avait aucune idée, ou peut-être se doutait-elle, ça ne l’étonnerait pas. Leur premier meurtre à deux n’avait pas été sans conséquences sur la folie qui habitait Hana, cette crainte de voir son ancienne élève lui tourner le dos et devoir de ses propres mains briser ce cou si délectable. Au lieu de ça, c’est avec confiance et une admiration certaine que la brunette avait posé une flopée de questions toutes aussi pertinentes les unes que les autres. Un choix plutôt rare que d’entreprendre d’étudier sa colocataire au lieu de la vendre. Cette confiance qui est née ce jour-là a su conquérir le cœur de la métisse et le faire définitivement sien.

Main dans la main, les deux jeunes femmes se déhanchaient au rythme endiablé d’une musique un peu trop vieille au goût d’Hanaka, voir, plutôt étrange. Le Japon avait son propre style, parfois très décalé avec ce qu’elle a toujours connu, à savoir qu’elle a une préférence pour les classiques notamment les instruments à cordes pour les cris sinistres de ces pauvres cortes lorsqu’elles sont malmenées. Voilà qu’enfin, des mains se posent sur les hanches de sa propriété, qu’elle s’empressa de faire glisser pour mieux les ôter, contrastant bien trop avec les formes gracieuses de son amante. Ces mains pourtant fines, mais masculines ne seyaient pas cette silhouette bien trop parfaite. Dans la pénombre de cette boîte de nuit on ne distinguait que très peu les traits du jeune homme dont elle pouvait deviner seulement le sourire. Elle lui répondit de cette même façon, n’ayant certainement pas en tête les mêmes pensées que lui. Une pointe d’excitation et de colère mêlée à cette effusion d’idées qui se bousculaient dans sa tête, la power dont la réputation n’était pas encore faites s’empressa de ralentir les battements excédés de son cœur en posant les yeux sur Charly. Rien de telle pour la calmer suffisamment qu’elle n’explose pas avant le moment propice.
Revenir en haut Aller en bas
Charly Kane
avatar
Messages : 24
Pseudo : Seodan
Feat : Kim Jung Eun
Arrivé à Yuai le : 31/07/2017
Yens : 12
Age : 21 ans
Groupe : Citizens
Alter : Transfert d'Emotions
Vit à : Quartier Est



Valiant Citizen
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: /!\ NC-16 | Kings are made for being defeat | ft. Charly    Mar 1 Aoû - 22:43
Tout en me laissant porter contre le corps parfait de mon ancienne prof de jap, je glissais des regards sulfureux dans sa direction. J'avais envie de l'aguicher ce soir, de la faire frémir au milieu de cette moiteur humaine autant insupportable qu'entêtante. Pourtant, cela n'était pas mon unique but de la soirée et je ne le savais que trop bien, nous en avions assez parler en amont pour deviner la raison de notre sortie. Je jetais de rapides coup d’œil dans la populace grouillante nous entourant si sensuellement. Seins, culs et torses palpitants se rencontraient de façon endiablé sur une bonne vieille techno à vous arracher les tympans de la plus saignante des façons. Un soupire las m'échappait alors que je me cambrais pour mieux parfaire mon déhancher contre le bassin affamé de ma partenaire. Rien que le contact indirect de nos peau me ramenait en mémoire nos nuits passionnées que nous ne cessions d'avoir au fur et à mesure des années. Mes parents croyant toujours que Hanaka demeurait ma colocataire ne se doutaient nullement que tous les jours je restais sa petite chose avec comme seul idée en tête : parfaire et exécuter ses envies les plus profondes.Ce soir, j'avais donc obtempérer comme une marionnette à fin de remplir le cœur de ma belle d'une joie et d'une adrénaline envoûtante.

Entre les lumières d'un pourpre presque lubriques je poursuivais ma danse jusqu'à finalement sentir deux paumes assez larges s'emparer de mes hanches pour ne plus les quitter. Malgré moi, un frisson de dégoût s'empara de moi avant que je ne reprenne le contrôle total de mon être. Ma colonne vertébrale s'ébranla violemment tandis que Hana posait enfin son regard sur moi. Je pouvais sentir émaner d'elle une foule de sentiments alternant entre haine, folie ou même le désir, sans que je ne puisse réellement les classer d'une façon précise. Les paluches dérangeantes m'ayant investis un peu plus tôt s'éloignèrent enfin de ma personne pour retourner à leurs places originelle. J'inspirais un grand coup en me collant volontairement à l'abruti lové contre mes épaules. Un sourire. Un soupire de ma part et je sentais déjà son membre se durcir dans son pantalon décidément bien trop petit pour lui. Soufflant contre sa nuque je lui chuchotais de brèves paroles en reposant mon regard sur celui de ma partenaire dont les yeux trahissait l'envie sauvage de l'étriper. Sans m'écarter de l'homme intéressé par ma personne je fis monter davantage la jalousie de mon amour en frottant légèrement mon entrejambe contre la cuisse masculine.   Un éclair traversa ses pupilles d'un bleu clair époustouflant.
Ce simple effet chez elle me disait qu'elle me possédait, qu'elle ne me partagerait avec personne, quoi qu'il lui en coûte. Ca ne pouvait pas être plus excitant.

A fin d'éviter un élan incontrôlé de Hana dans la boîte je nous fis quitter la piste de danse avec l'autre abruti. L'air tout sourire, il nous suivait d'une démarche chancelante. L'alcool sans doute. Une fois à l'écart j'échangeais un regard complice avec ma copine puis me tournais vers notre nouvel interlocuteur. Ou plutôt notre nouvelle proie. Je me mis à son niveau me permettant ainsi de lui glisser des mots à l'oreille vu le volume tonitruant de la musique.
Son air benêt gagna en puissance dès l'instant ou je lui proposais de passer une soirée en notre compagnie, l'idée saugrenue de nous sauter en même temps devait le faire bander comme un forcené. Il acquiesça sans que je n'ai véritablement fini ma phrase avant de nous traîner au dehors de la pièce bruyante.

Nous avions récupérer sacs, blousons à la hâte. Le plan se déroulait si bien pour le moment qu'il ne fallait nullement tarder, surtout vu la prise que nous avions faite. L'air frais me sortit de ma torpeur dans laquelle l'humidité charnelle du Seven m'avait plongé quelques heures plus tôt. Aspirant de l'air à plein poumons, j'agrippais la main de Hana dont le pas cadencé trahissait l'impatience. Non loin derrière, notre invité, avançait avec une joie dégoûtante. Ces rêves purement fantasmés ressortaient par chaque pore de sa peau tellement sa bonne humeur éclatait en pleine nuit.
Nous arrivâmes bien vite dans un quartier quasi désert où seul certains chats errants  circulaient. Confus, voir même déconfit; le pauvre vieux nous questionnait tous les deux cents mètres sans que nous ne lâchions une réponse.

- Ne t'en fais pas ! On arrive bientôt.

Cette simple phrase le rendu muet comme une carpe. Cependant, la ruelle était bien là, le cul de sac était bien là. Lorsque nous débouchâmes sur cette voix sans issue je dévisageais ma compagne en embrassant ses doigts noués aux miens.

- Maintenant on va lui dire hein.

Un sourire légèrement sadique éclaira mon visage tandis que je plongeais mes iris noisettes dans celles bleu azur de mon amour. J'entendais des petits bredouillements tourmentés alors que je poursuivis sans lâche Hana du regard.

- Dis lui que je suis à toi Hana, que personne n'a le droit de me toucher, de me regarder...Dis lui.

J'embrassais ses phalanges, mordillais sagement ses doigts puis commençais à couvrir  le recoin de ses lèvres de baisers profondément tendres et excités. C'était vrai, j'étais à elle et à personne d'autres.   
Revenir en haut Aller en bas
Hanaka Blake
avatar
Messages : 50
Pseudo : Krow
Feat : Park Hye Min (Pony / Ulzzang)
Arrivé à Yuai le : 31/07/2017
Yens : 14
Age : 26 ans
Groupe : Power
Alter : Illusion
Rang : Plus
Vit à : Quartier Est



Daring Plus
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: /!\ NC-16 | Kings are made for being defeat | ft. Charly    Mer 2 Aoû - 1:58
Elle ne pouvait supporter davantage cette étreinte, ce semblant de domination qu’il exerçait sur Charly sans même se rendre compte du danger encouru. Si l’image de sa tête qui roulait au sol était douce à ses yeux, il n’en serait rien des supplices qu’elle lui ferait endurer avant cela. Sa belle s’enfuyait non sans la provoquer, la tirant à sa suite après avoir susurré des mots qu’elle devinait beaucoup trop aguicheur à l’intention du porc qui ne se doutait pas un seul instant être saigné dans quelques minutes. Ce n’était pas assez rapide pour Hanaka qui se calma partiellement au contact de la main de celle qui partageait sa vie.

Dans la nuit, seule leurs talons claquez, résonnez dans le silence absolue d’une nuit chaude et sans brise pour venir éteindre ce feu qui faisait des ravages sous la peau de la métisse. Ses doigts se resserrent presque avec violence sur ceux de son amante, sans doute aussi désireuse qu’elle. Embrassant ses doigts, elle s’impatiente, son regard azuré ne se détache pas de ce sourire si charmant à ses yeux. Elle n’entend pas les plaintes sourdes du futur défunt, concentre son énergie sur ces baisers du bout des lèvres, sur cette respiration qui serait presque saccadée tant elle se languissait d’elle et des punitions qu’elle infligeait à tous ceux qui osaient ne serait-ce que poser un regard désireux sur sa personne. Mais lui avait fait bien pire, il avait posé ses mains, il avait imaginé la dévêtir et il avait réagi en conséquence. Le résultat escompté ne sera pas aussi réjouissant que sa petite escapade mentale, oh que non. Elle allait s’en donner à cœur joie, il allait supplier, pleurer sans doute, peut-être même se donner en spectacle se pissant dessus… que ce serait magnifique, digne de ce qu’il dégage déjà, il ne mérite que cela. Son regard enclin de dégout dériva une seconde pour croiser les yeux minuscules du grassouillet. Elle se mit soudainement à rire agrippant d’une poigne de faire la taille fine de Charly pour profiter de ces baisers qu’elle avait délibérément ignorés en guise de punition. Si cette dernière était capable de la rendre jalouse comme personne, Hanaka avait très vite compris qu’en contrepartie elle devait lui donner cette attention unique qu’elle lui vouait sans problème et qui la mettrait hors d’elle si elle ne l’obtenait pas. Sa colère faisait écho à la sienne, sa frustration se transformait peu à peu. La plus vieille mordilla ardemment les lèvres de son ancienne élève, prenant soin d’apposer sa main libre contre sa gorge, si fragile, elle pourrait si facilement l’étreindre à l’en marquer, à lui faire mal, à entendre et sentir ce souffle se faire moins présent, mais elle n’en fit rien, se contentant de maintenir cette position tout en resserrant sa prise, la faisant dériver sur le fessier délicieusement bombé de sa colocataire pressant sa main dessus sans le moindre ménagement tandis que les plaintes se faisaient déjà entendre et sonnaient comme une alarme dans sa tête. Il y prenait bien trop de plaisir. Etait-ce de la compassion ce spectacle gratuitement offert ? ça ne lui ressemblait pas… la suite ne garantissait rien de bon pour lui, il ne le savait juste pas encore.

« Elle est à moi, vois-tu ? Je ne te permettrais pas de poser une seule main sur elle, tu vas te tenir tranquille et savourer chaque instant, n’est-ce pas ? Où est-ce que tu voulais mettre tes mains déjà ? » dit-elle en faisant tourner sur elle-même Charly, gardant l’une de ses mains dans la sienne le temps de la lui faire poser sur sa nuque dont la peau brulante témoignait de son envie. Ses cheveux roses venant chatouiller les doigts de la belle, tandis que son autre main glissait à en soulever légèrement sa robe. « C’est ici, n’est-ce pas ? » L’illusion prenait peu à peu place, si elles n’étaient pas en train de jouer, lui en revanche aller finir par comprendre que les murs qui l’entouraient se mettaient à changer de couleur peu à peu et que le décor n’allait plus rien avoir en commun avec les rues si ordonnées du quartier. Aussi peu fréquentable soit-il, l’esprit tordu d’Hanaka était un refuge bien plus terrifiant que toutes les ruelles sombres de cette maudite ville…
Revenir en haut Aller en bas
Charly Kane
avatar
Messages : 24
Pseudo : Seodan
Feat : Kim Jung Eun
Arrivé à Yuai le : 31/07/2017
Yens : 12
Age : 21 ans
Groupe : Citizens
Alter : Transfert d'Emotions
Vit à : Quartier Est



Valiant Citizen
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: /!\ NC-16 | Kings are made for being defeat | ft. Charly    Mer 2 Aoû - 2:34
Je soupirais en sentant Hanaka me rendre mes baisers qu'elle avait feint de ne pas sentir quelques secondes plutôt. Je m'embrasais chaque seconde un peu plus au moindre contact de sa peau tant ceci était inespéré. Je savais, en effet, qu'elle m'avait fait payer le fait de mon petit jeu dans la boîte, la rage avait dû même l'étouffer,  cependant je la sentais désormais bien plus réceptive à mes gestes amoureux. Alors que nos lèvres humides ne se quittaient quasiment plus je sentis une pression déjà bien puissante contre ma gorge, rien de bien affolant mais cela me rendait toute chose. Hana n'appuya pas. Néanmoins, je ne pus retenir un gémissement de plaisir en sentant sa paume enserrer si divinement mon cou noué. Je tentais une déglutition, le liquide semblait couler le plus lentement du monde au fond de ma gorge et aller savoir pourquoi cela ne me rendait que plus folle. J'aimais quand elle contrôlait ma petite vie lui étant si précieuse.  
Puis vint le tour de mon bas des reins d'être torturé. A nouveau, une des mains de Hanaka se posa sur moi pour caresser mes courbes voluptueuses. Je cherchais son contact en me cambrant toujours et encore plus contre ses doigts perfides. Mes fesses glissaient pour suivre le moindre de ses gestes créant ainsi en moi une excitation des plus tenace. Tout en bouffant mon amour du regard je n'entendis qu'à peine les réclamations de notre "invité" de ce soir. Pour l'instant je ne pensais qu'à elle, qu'à elle et ce qu'elle me faisait. J'avais presque le coeur au bord des lèvres tant l'émotion était forte.

Bien vite ma partenaire s'adressa enfin au benêt nous faisant face. Avec une aisance de déesse elle me fit tournoyer pour que mon dos rencontre son ventre. Faisant face à l'homme elle continuait de s'adresser à lui en arpentant mon corps de ses mains si délicieuses. Lorsque je la vis relever ma petite robe noir une vague de frisson me saisit jusqu'au fond des mes tripes, d'un air peu assuré je tentais de regarder mon amoureuse  pour savoir ce qui lui trottait dans la tête. D'une petite voix faible je trouvais finalement le courage de m'adresser à elle.

- Hana...

Son regard bleuté se posa sur moi, je pouvais y lire toutes ses idées, toutes ses malices. D'un simple signe de tête je lui fis signe de se baisser et l'embrassais avant d'attraper une de ses mains pour mieux la glisser contre le tissus déjà légèrement trempé de désir de mon sous-vêtement. J'inspirais profondément, il m'était si dur de ne pas gémir dans de telles circonstances. que je demeurais toute pantelante sans la moindre solution pour me retenir. Nez à nez, je fixais ma bien-aimée tout en ayant le souffle court, mon regard se fit plus implorant tandis qu'un rire gras, vulgaire échappait à la silhouette disgracieuse se trouvant maintenant à  tout juste un mètre de nous.

- Touche moi comme tu veux mais tue le.

Mon regard passionné glissa dans la nuque brûlante de Hana ou je commençais à déposer de nombreux baisers. J'écartais davantage les jambes en sentant peu à peu l'homme remarqué son erreur : il n'avait pas fait le meilleur des choix ce soir.
Prenant soin de ne pas oublier ma chérie, je fis de nombreux suçons sur sa peau pâle tout en la laissant disposer de mon corps à sa guise. Elle pouvait bien me caresser dans cette rue face à ce porc, de toute façon c'est elle qui décide et puis il allait mourir non ?

 
Revenir en haut Aller en bas
Hanaka Blake
avatar
Messages : 50
Pseudo : Krow
Feat : Park Hye Min (Pony / Ulzzang)
Arrivé à Yuai le : 31/07/2017
Yens : 14
Age : 26 ans
Groupe : Power
Alter : Illusion
Rang : Plus
Vit à : Quartier Est



Daring Plus
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: /!\ NC-16 | Kings are made for being defeat | ft. Charly    Mer 2 Aoû - 3:28
Si soumise, si désirable entre ses doigts, à sa merci, Charly lui offrait son entière personne sans la moindre résistance, en toute confiance, comme si elle était la personne la plus à même à diriger sa vie. Etait-ce le cas ? Bien entendu, à son image, oui, mais pas à celle du monde. De CE monde. Elle ne s’en offusquait pas, plutôt consciente et dans l’acceptation de la bêtise humaine et de ces lois qui ne servent qu’une masse aveuglée et beuglante d’une seule et même voix. Tous des moutons qui balancent la pierre à ceux qui assument en jalousant secrètement ces actes soi-disant condamnables. Le dégénéré en face d’elle, au moins assumait, une fois sous l’influence de l’alcool. Quel lâche. Agacée par sa présence, par la seule idée qu’il aurait voulu être à sa place, ou pire encore les avoir toutes les deux sous son joug, Hanaka prend la décision d’offrir une dernière gâterie au pauvre futur mort. Il s’en délecte avant de comprendre qu’il ne posera ses mains sur aucune des deux. Il n’aura pas non plus l’option facile de pouvoir soulager son mal, s’en voyant privé aisément comme si rien n’existait à cet endroit précis. Rien ? Oh c’était peu dire, il ne l’avait pas encore remarqué.

La métisse se délecta de ses doigts qui parcourant la lingerie fine de son amante, sentant son corps se mouvoir au rythme de ses doigts, son ventre plat se soulever et s’abaisser sur une respiration courte. Elle l’apaisait sans effort. Ses lèvres occupées, l’ancienne prof ne dit plus un mot, souriant à sa belle tandis que dans ses yeux, une lueur malicieuse se mettait à briller. L’espace pour sa main augmenta rapidement, elle sentait au travers des quelques couches de tissus les muscles de Charly se contracter à mesure que ses doigts disparaissaient de la vue de tous sans pour autant donner satisfaction à cette dernière. Son autre main, elle, s’affaira à maintenir son visage droit, faisant face au porc dont le visage se déformait peu à peu. Que pouvait-il bien voir ? Il était dorénavant dans l’obscurité la plus totale avec pour seul guide ce qu’il pouvait sentir. Il croyait avancer, mais n’en faisait rien, restant au sol tandis qu’Hanaka soupirait à son tour « Tu n’aurais jamais dû la regarder, tu vas le regretter » chantonna-t-elle. Il n’avait plus d’attribut, plus rien d’autres que ses sens et lorsque sa vue revint, il était devenu un porc. Seul une lumière passagère éclairait son chemin, il était dans le néant, il n’était plus rien. Et mieux encore, des bruits, sa voix qui n’était plus qu’une plainte hideuse, celle de l’animal. L’alcool devait être redescendue tandis que la métisse prenait plaisir à jouer. Il ne l’entendit pas, elle s’adressa à Charly lui mordillant l’oreille « Mon cœur, comment veux-tu qu’on le découpe ? On commence par les mains ? » Il le sentira, mais il ne sera pas capable de le voir, n’est-ce pas troublant ? Voilà une mort pénible, il ne verra que le porc, n’entendra que ses semblables égorgés, tout près de lui. Plus encore, il se verra satisfaisant les désirs d’autres hommes et en sourire. Si Hanaka ne pouvait manipuler son corps, elle pouvait aisément comprendre cette crainte de pur macho que de se voir lui-même acteur d’une telle scène. Le mieux restait encore à venir…

« hmm… on devrait en finir rapidement, j’ai grandement besoin de te punir » dit-elle en guise de représailles, ne faisant que nourrir l’envie grandissante de son amante au bord du désespoir, mais patience, Hanaka n’allait pas la laisser dans cet état bien longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
Charly Kane
avatar
Messages : 24
Pseudo : Seodan
Feat : Kim Jung Eun
Arrivé à Yuai le : 31/07/2017
Yens : 12
Age : 21 ans
Groupe : Citizens
Alter : Transfert d'Emotions
Vit à : Quartier Est



Valiant Citizen
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: /!\ NC-16 | Kings are made for being defeat | ft. Charly    Mer 2 Aoû - 12:19
Ne sentant plus que le feu qui me traversait, je soupirais au moindre touché de Hana. Mon corps ondulait de lui même pour aller à sa rencontre tandis que ma contorsion devenait difficile un peu plus à chaque seconde. Tout allait si vite que mon coeur tambourinant dans ma poitrine me faisait presque souffrir sous l'envie charnelle installée en moi. J'avais beau jeter de vagues regards suppliants à Hana elle n'en faisait rien. Ses moindres phalanges me parcouraient avec un vice presque trop prononcé. Chancelante entre rêve et réalité je m’acharnais contre son cou à fin de me délecter de mon amour si distante. Perdue dans mon plaisir, je la vis finalement me forcer à observer l’imbécile nous ayant suivi. J’inspirais un grand coup tout pour faire comme si il n'était pas là, je devais me concentrer sur elle. Rien que sur elle.

Alors que l'homme perdait peu à peu sa raison, je geignais de frustration. Hanaka me touchait sans réellement soulager ma libido débordante. Certes, je la sentais parcourir ma peau, pourtant, l'idée me vint que ses caresses “futiles” étaient un jeu pour elle. Elle me le confirma d'elle même un peu plus tard après m’avoir gentiment demander comment nous allions tuer le pauvre bougre. Prenant mon courage à deux mains, je me mordis la lèvre pour étouffer un grognement sonore. Entre extase et manque incontrôlé, mes yeux vacillants se posèrent sur l'abruti.

- Oh oui… les mains. Commence par là et après suis les pointillés mon coeur.

Ma voix tremblante de plaisir trahissait autant l'excitation sexuelle inscrite dans ma chair que la poussée d'adrénaline montant en moi à l'idée de liquider notre victime. Trempée, profondément épuisée, je gigotais avec davantage de nervosité contre ma partenaire.

- Oui ! Hana punis moi !! Pitié ! Je n'en peux plus. Tue le ou je le fais sur le champ !

Cette fois mon timbre semblait plus direct, plus décidé. Je voulais qu'on se débarrasse de ce porc avant qu'elle ne s'occupe de moi dans cette ruelle si discrète. Des râles frustrés flitrèrent entre mes lèvres tandis que je me tournais vers Hanaka. Mes joues roses, ma bouche misérable lui arrachèrent un léger sourire qui suffit à mettre en vrac mon rythme cardiaque. Tour en avançant mon bassin vers ses doigts délicats, j’implorais silencieusement sans que l'envie de tuer ne disparaisse de mes muscles. Un nouveau baiser fut échangé, je mordillais si sagement sa langue qu'elle pouffa d'un petit rire joueur. Moi, toujours sérieuse, je restais contre elle, n'ayant de cesse de démontrer mon envie pour elle. tout en observant avec soin le résultat de son pouvoir sur l’alcoolo.
Revenir en haut Aller en bas
Hanaka Blake
avatar
Messages : 50
Pseudo : Krow
Feat : Park Hye Min (Pony / Ulzzang)
Arrivé à Yuai le : 31/07/2017
Yens : 14
Age : 26 ans
Groupe : Power
Alter : Illusion
Rang : Plus
Vit à : Quartier Est



Daring Plus
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: /!\ NC-16 | Kings are made for being defeat | ft. Charly    Mer 2 Aoû - 20:52
Les plaintes de Charly étaient un délicieux supplice qu’elle s’infligeait toute seule. Elle ne pouvait faire autrement pour la punir, allait-elle s’en plaindre ? Oh que non. D’autres moyens auraient été plus efficaces pour des personnes normales, mais elles étaient allées si loin que la douleur de morsures, griffures ou d’un fouet était devenue plaisante. Son sourire glaciale ne la quittait plus. La métisse répondit enfin aux avances de sa femme, menaçant à tout instant de contourner le tissu de ses doigts fins pour lui arracher un gémissement. Elle n’en fit rien, rêvassant en se mordant la lèvre, contrôlant ces illusions qui berçaient le pauvre idiot dans un cauchemar atroce. Elle l’avait prévenue. Il fallait d’abord le tuer pour ensuite s’amuser.

Hanaka délaissa le cou de son aimée, faisant glisser son sac pour en sortir un poignard. Elle le fit danser entre ses doigts avant de s’éloigner de Charly. Elle posa une main de sa proie sur le mur, s’aidant de son arme pour déchiqueter la chair en y enfonçant un peu plus la lame, en la faisant bouger pour être certaine de creuser toujours plus loin, ordonnant à coup de « chut… » de se taire. « Bientôt ce sera ta tête, alors profite du peu de temps qu’il te reste » dit-elle, concentrée sur sa besogne. La belle s’aida de son pied pour finir le travail, dévoilant au passage l’une de ses cuisses, laissant deviner ses formes, le tissu tout aussi volage que celui de la jolie robe noire de son ancienne élève. Lorsqu’elle se redressa, elle eut l’air plus sereine, tendant l’arme à son amante pour qu’elle en fasse de même « L’autre main, puis sa tête si tu es sage » Ce qui signifiait que le jeu allait se terminer plus que rapidement pour lui, mais pas pour elles. Hanaka n’avait pas encore digéré l’effronterie de sa petite amie. Néanmoins, supprimer toute trace de cette immondice ensanglantée avait calmé ses nerfs assez pour qu’elle réserve toute sa fougue à celle qui lui importait vraiment. Une fois encore, elle s’empara de son sac pour en extirper cette fois-ci un jouet bien plus réjouissant. Une paire de menottes dont le rose était assorti à sa chevelure, de quoi faire frémir la jeune femme s’affairant devant elle au simple bruit de ces dernières, légèrement secouées. L’ancienne prof allait jouer, ici et maintenant à côté d’un homme, mort, masqué à la vue de tous par une illusion collective. Une illusion dans laquelle elle aurait pu se perdre si Charly n’était pas là pour veiller au grain.

Elle fit tournoyer l’objet autour de son index, attendant le plus patiemment qu’il soit d’entendre de nouveau les cris étouffés du porc. Elle avait pris grand soin d’ajouter à l’illusion une corde autour de son cou de sorte qu’il pense à respirer plus qu’à geindre. Rien n’était plus jouissif que de voir le corps de sa belle à l’œuvre et elle rêvait déjà de ses plaintes, bien plus délicieuses que celle de l’imbécile. Pourquoi diables étaient-ils tous sans la moindre grâce, ni même dignité ? C’était inconcevable pour elle de s’abaisser à ces ignorants, alors qu’ils essaient de s’élever, il ne valait mieux pas l’imaginer. Voilà le résultat, une bête de foire de moins, plus que 90% de la planète. Un doux rêve qu’elle ne verrait jamais réalisé à si petite échelle, il était grand temps que les choses changent.

Qu’allaient-elles faire du corps une fois ce dernier mort ? Le porter était inconcevable, elles le bruleraient sans doute comme il se doit pour effacer toute trace. Vu l’alcool dans son sang, il prendrait assez vite.
Revenir en haut Aller en bas
Charly Kane
avatar
Messages : 24
Pseudo : Seodan
Feat : Kim Jung Eun
Arrivé à Yuai le : 31/07/2017
Yens : 12
Age : 21 ans
Groupe : Citizens
Alter : Transfert d'Emotions
Vit à : Quartier Est



Valiant Citizen
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: /!\ NC-16 | Kings are made for being defeat | ft. Charly    Jeu 3 Aoû - 0:15
Portée par une passion destructrice dès l'instant ou Hana m'avait glissé le couteau entre les mains, je me traînais jusqu'au corps déjà amputé. Il ne pouvait même pas voir son pauvre moignon sanguinolent tâchant le sol de façon irrégulière. Quelques mots de mon aimée me revinrent à l'esprit alors que je m'abaissais au niveau de notre proie. Mon regard perçant le détailla des pieds à la tête. sa corpulence grassouillette me donna un haut le coeur mais cela fut pire quand je remarquais la bosse étirant son pantalon d'une façon grossière. Même dans cette situation son envie persistait.  Quel petit porc celui-là !  J'inspirais profondément, l'adrénaline me possédait à nouveau, tant et si bien que mon souffle se fit haletant. D'un air enfiévré , je laissais la lame glisser contre la chaire moite du prisonnier d'Hanaka. Quelques gerbes de sang m'éclaboussèrent lorsque le tranchant de l'arme blanche sectionna plusieurs veine au niveau de la base de la main. Le vider de son sang par les poignets avait été l'idée de ma bienfaitrice, j'en étais certaine. Ce fut sans compter sur l'idiot qui s'époumona pendant d'interminables secondes. Pourtant, personne ici ne se soucierait de rien. C'était un coin désert presque morbide que les gens évitaient par précaution alors qu'il gueule le petit cochon, personne ne viendrait le sauver.
Mes muscles de mes mains se crispèrent alors que je m'appliquais à couper la chaire, les tissus et même les os. Mes pupilles se dilataient sous l'immense vague de sensations se déversant dans mes veines : Hana m'avait fait découvrir une nouvelle façon de voir les choses ainsi que de les expérimenter. Sentant que le liquide rougeâtre s'échappant des entailles que j'approfondissais, un sourire fendit mon visage. Fièrement je me tournais vers ma compagne en parvenant enfin à séparer la main de son propriétaire. Tout en la tenant par un doigt, je la secouais gaiement. De multiples gouttes perlèrent sur ma robe sombre avant que je ne repose le membre inerte. Les gémissements patauds de l'homme m'écorchèrent les oreilles si fortement que je me résolvais à l'achever sur le champ. Il était trop bruyant et la feu animant mon bas ventre n'aillait pas se calmer tant que ma chérie n'aurait pas admiré mon travail bien fait.

Je disposais mes mains de chaque côté de sa tête, mes paumes rencontrant ses tempes dégoulinantes de peur se familiarisèrent un instant à son contact. Je plongeais dans son âme l'instant d'après. Peur, crainte, souffrance. Je m'ennivrais de tant d'émotions mais je n'étais pas venu ici pour jouer. J'étais entré en lui pour le terminer proprement. Une bouffée d'air frais anima ma cage thoracique alors que le tourbillon qui m'assaillait entra dans le pauvre corps meurtri. L'homme hurlait à nouveau, les souffrances que je lui infligeais  étant un élément nouveau dans sa douleur. Les minutes passant je le vis passer par des états contraires.Il s'animait tel un vermisseau sur le béton armé de l'impasse.
Un cliquetis familier tinta à mon oreille alors que je continuais de m'amuser avec le pauvre bougre. Des étoiles s'installèrent dans mes yeux lorsque je remarquais finalement d'où provenait ce si jolie son. Je détaillais Hana du regard avec un sourire béat aux lèvres, je pouvais déjà percevoir mon excitation s'accroître par la simple idée qu'elle utilise ses menottes sur moi. Néanmoins je devais finir le travail d'abord et cela prenait trop de temps. Ma main droite s'empara du couteau sans que je ne réfléchisse plus. J'écharpais la peau du cou de notre victime en le saignant ainsi d'une façon définitive. Presque soulagée, je laissais retomber le corps en regardant la clarté de la nuit le visage rougit par les éclaboussures sinistres. Il faisait si beau ce soir là. Les étoiles rayonnaient d'une lueur douce qu'elles n'avaient pas d'habitude, à moins que ce ne soit moi qui ai changé ? Je m'écartais du corps avec aisance. Ce n'était plus qu'un tas de viande lacéré de façon brutale, il n'avait plus aucune valeur et plus aucun avenir. De la plus sage des façon, je me redressais davantage et époussetais ma robe. Je jetais un regard dans la petite ruelle : elle était totalement déserte, il n'y avait plus que nous et ce cadavre profondément malmené.
Comme une élève appliquée je revins près de Hana et inclinais docilement la tête vers le bas. Je savais qu'elle allait me reprocher mon attitude aguicheuse, pourtant, il m'avait été impossible de résister à l'idée de la rendre dingue de jalousie. Je tendais mes poignets dans sa direction en étouffant un petit rire satisfait.

- Tu as vu comment je l'ai fini ? ... Allez maintenant punis moi. Pitié.  

Tout en disant cela, j'avais relevé mes yeux vers elle. Ils étaient implorants, larmoyants d'envie tant les muscles de mon sexe me faisaient mal sous le tissus de ma culotte. J'étais prêt à m'agenouiller et c'est ce que je fis. Dans un effort douloureux je relevais mes mains vers elle en espérant que ce signe de soumission la pousse enfin à satisfaire la jeune femme que j'étais. Un petit sourire glissa aux coins de mes lèvres.

- Hana... Bébé... J'ai envie de toi.

Je sentis que ce désir était purement réciproque, je le savais mieux que quiconque tant Hana n'a pas de secret pour moi. Nous échangeâmes un dernier regard. Je me mordis la lèvre en devinant déjà la suite : j'avais tellement hâte d'être sa petite chose.
Revenir en haut Aller en bas
Hanaka Blake
avatar
Messages : 50
Pseudo : Krow
Feat : Park Hye Min (Pony / Ulzzang)
Arrivé à Yuai le : 31/07/2017
Yens : 14
Age : 26 ans
Groupe : Power
Alter : Illusion
Rang : Plus
Vit à : Quartier Est



Daring Plus
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: /!\ NC-16 | Kings are made for being defeat | ft. Charly    Jeu 3 Aoû - 2:26
Elle l’observait sans perdre une seule miette du spectacle sanglant. Cette femme aux allures si enfantines qui réclamait son dû et qui exécutait ses moindres désirs pour l’obtenir. Aussi glaciale que l’azur de ses yeux, Hanaka resta bras croisés après avoir tendu le couteau à chère et tendre, non sans se délecter de son fessier moulé à la perfection dans cette robe noire. Elle avait coupé une main de leur victime, laissant le travail le plus complexe à Charly qui ne se fit pas prier. Elle n’avait cure de ce sang qui recouvrait le pavé autant que les briques, ni même de la douleur amplifiée du porc. Ce n’était qu’un son lointain, aussi strident qu’un violon secoué par des mains habiles avec un peu trop d’insistance.

Le bruit métallique avait eu raison des derniers rempares qui retenaient Charly, désireuses de voir les menottes autour de ses poignets surement autant que la métisse, elle ne se fit pas prier pour finir le travail proprement, non sans avoir plus de rouge sur ses délicieuses lèvres qu’elle n’aurait due. Fière d’elle, elle le lui fit remarquer, réclamant sa récompense pour avoir exécuté les ordres qu’elle n’aurait pas eu si elle n’avait pas aguiché leur proie. Néanmoins, la rose ne pouvait résister à une telle soumission, se délectant d’autant plus des mains tendues de son amante et de ses complaintes. Sa jalousie ne s’était pas évanouie, mais elle n’avait plus lieu d’être pour le moment. La chair avait été si bien entaillée, le sang si bien répandu qu’elle en inspira profondément pour s’imprégner de cette odeur. Du fer et une brise chaude qui n’apaisait pas les envies furieuses d’Hana. L’entente de son prénom la fit descendre la tête tandis qu’elle décroisait ses bras, rattrapant les menottes en vol avant de relever Charly par le menton. Elle en récolta les quelques gouttes rougeâtres, dévorant peu à peu ces lèvres pulpeuses qui ne lui opposaient aucune résistance tandis qu’elle caresser de sa main libre la joue de son amante, quelques mèches de cheveux entortillés au bout de ses doigts. « Tu as été une très vilaine fille… très très vilaine » dit-elle avant d’entamer un second baiser, coinçant la lèvre inférieure de la brunette entre ses dents. Ses yeux dérivèrent ailleurs, une fois encore, observant les lieux pour trouver celui idéal ou attacher la fauteuse. Elle ne tarda pas à le trouver, entrainant la belle vers la rampe rouillée dont le premier étage laissait apparaître des stries cylindriques dépassant, juste assez pour qu’elle l’y accroche et que ce soit assez haut pour voir tout son corps s’arquer. Ses courbes lui donnaient une telle grâce, ses seins galbés dépassant à peine du haut de la robe dont elle pouvait entrevoir dans le décolleté le soutien-gorge prêt à exploser sous la pression de ses mains jointes en l’air.

Descendant ses yeux sur son dos, elle le détaillant, observant la robe se fendre légèrement pour laisser deviner le fessier avantageux de la belle dont la suite se séparait en deux longues jambes pour terminer sur des talons hauts. Les détails ne lui échappèrent pas, à savoir la tension de ses muscles à chaque fois qu’elle posait ses mains sur l’arrière de ses cuisses. Hanaka se permit enfin un véritable sourire, murmurant en mordillant le lobe de son aimée un « Tu es magnifique… beaucoup trop précieuse pour quiconque » Elle remonta la robe, assez pour que ses mains se posent sur ses fesses, jouant avec l’élastique de sa culotte. Elle la fit lentement glisser, sans la lui ôter, se divertissant de voir se trémousser Charly. Un petit rire lui échappa. Oui, l’ancienne institutrice glissa enfin ses doigts sur la chair brûlante de son amante, la laissant happer le bout de son index quand il ne se pressait pas contre cette infime partie, si discrète et pourtant si sensible au devant de sa belle. Elle attendait, réprimait son envie le plus possible pour se laisser rendre folle au doux champs de sirène qu’étaient les gémissements de Charly. Elle soupirait, à chaque mouvement effectué entre ses cuisses, sentant se resserrer autour d’elle, toujours un peu plus fortement, ses parois, se satisfaisant de cette chaleur constante dont la température ne faisait qu’augmenter à mesure qu’elle y ajoutait plus de longueur.
Revenir en haut Aller en bas
Charly Kane
avatar
Messages : 24
Pseudo : Seodan
Feat : Kim Jung Eun
Arrivé à Yuai le : 31/07/2017
Yens : 12
Age : 21 ans
Groupe : Citizens
Alter : Transfert d'Emotions
Vit à : Quartier Est



Valiant Citizen
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: /!\ NC-16 | Kings are made for being defeat | ft. Charly    Jeu 3 Aoû - 3:32
J’inspirais profondément en sentant enfin les lèvres de Hana se poser sur moi. Elle m’embrassait avec tellement d'amour, tellement d'envie que je la laissais même me mordre la lèvre inférieure au deuxième contact, un petit râle impatient filtra d'ailleurs à cet instant entre mes lèvres. Tout en la suivant, je l’observais de la meilleure des façons, causant ainsi en moi une violente vague de plaisir. J’anticipais presque la moindre de ses caresses désormais, c'était tout tracé. Même ma chaire le savait; mon bas ventre brûlant palpitant dans le vide en était la preuve par excellence.
Elle m’accusa d'être une “Vilaine fille” à maintes reprises tandis que j’acquiescais comme une charmante petite poupée à son service. Tout en lui rappelant son but qui était de me punir, je soufflais un faible :

- Prends moi en main que je ne sois plus si vilaine.

Elle ne se fit pas prier bien entendu ! Hana semblait me détailler du regard tout en m’attachant enfin à un escalier défectueux. Son regard coulant sur mes formes me donnait presque le tournis. Elle me souffla des petits mots tendres à l’oreille, ensoleillant ainsi mon coeur baignant encore dans la noirceur du meurtre. Je chuchotais à la hâte que elle aussi elle était purement merveilleuse, que tout ceci n'était et ne serait qu'à moi.
Les coins de mes lèvres se retroussèrent alors que Hana scellait  les bracelets métalliques autour de la base de mes mains.  Je sentis mes poignets devenirent légèrement douloureux alors que les minutes commençaient à défiler dans la ruelle sombre, nous allions sans doute passer la nuit là d'ailleurs. C'est alors que le touché de Hana se fit sentir contre ma peau, je la laissais agir à loisir réagissant peu les premiers temps, pourtant, me retenir était une véritable épreuve. Posément, j’analysais le moindre ses gestes en me mordant la lèvre comme une forcené en cage.
D'un oeil presque impatient, je vis enfin le tissus de ma culotte apparaître entre mes cuisses. Je devinais qu'elle allait enfin commencer à prendre soin de moi et c'est ce qui ne tarda pas à arriver.
Ses phalanges entrèrent dans ma chaire avec une aisance désarmante. Ma bouche formait presque un O parfait tant la sensation n'en n'était que délectable. Dans une vaine tentative de retrouver mes esprits mon bassin bougea légèrement. La seule chose que j’obtins  ce fut une myriade de gémissement plus clair les uns que les autres cités dans la moiteur de la nuit. Toute tendue, toute trempée, je laissais Hana me punir en allant à sa guise mais bien vite mes caprices revinrent au galop. Tout ceci était trop lent, cela ne me suffisait nullement, le pire c'était qu'elle le savait, qu'elle en profitait. Un râle presque rauque échappa à mon contrôle tandis que je me décidais à bouger contre la paume de mon aimée, elle risquait sans doute de me l'interdire dans la seconde mais l'envie était trop forte.

- Hana… H-hana… je veux plus ! J'ai besoin de plus ! Fais moi mal si tu veux, tu as carte blanche mais pitié… baises moi correctement.

Ma voix se brisa à la fin de ma phrase, trahissant mon excitation explosive, à fin de davantage poussé mon amour à me satisfaire. Mon oeil fébrile rencontra le sien, ses pupilles étaient rieuses, on sentait qu'elle s'amusait de la situation dans laquelle on se rrouvait toutes deux. Pour protester davantage, je fis une moue boudeuse. Cette expression disparut bien vite par un plaisir incontrôlé car Hana semblait désormais décider à vraiment me donner ce que je souhaitais.
Revenir en haut Aller en bas
Hanaka Blake
avatar
Messages : 50
Pseudo : Krow
Feat : Park Hye Min (Pony / Ulzzang)
Arrivé à Yuai le : 31/07/2017
Yens : 14
Age : 26 ans
Groupe : Power
Alter : Illusion
Rang : Plus
Vit à : Quartier Est



Daring Plus
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: /!\ NC-16 | Kings are made for being defeat | ft. Charly    Jeu 3 Aoû - 22:26
<Si impatiente, c’était une scène alléchante que de voir sa belle se trémousser au rythme imposé par ses envies. Elle ne se lassait pas de la voir réclamer, de la sentir contre sa main et souriait en déposant de bref baisers contre son épaule. Se glissant sous la robe de son amante, les doigts de la métisse donnèrent assez de plaisir pour subtiliser quelques gémissements, assez pour la faire frémir tandis que les mouvements de Charly se faisaient plus denses. Elle se permit une remarque, la faisant rire au passage tandis que sa main libre venait encerclait la cuisse de sa belle pour la poser sur sa hanche. « Tu demandes énormément, crois-tu être en position de donner des ordres ? » La lenteur avec laquelle elle agissait ne redoubla pas pour autant. Sa main se délogea lentement pour mieux titiller entre son pouce et son index la chair la plus sensible, plus activement, donnant un léger aperçu de ce qui l’attendait à sa belle, prenant un plaisir malsain à jouer, à caresser ces parties beaucoup trop tendues à présent. Ce n’est que quelques longues minutes plus tard qu’elle revint pour enfoncer convenablement deux de ses doigts, jouant avec les parois gourmandes qui se refermaient systématiquement dessus tandis qu’elle poussait au mieux pour grandir cet espace confiné. Son pouce resté à l’extérieur n’avait de cesse d’onduler, plus il se mouvait, plus le rythme imposé était vif. L’annulaire ne tarda pas à rejoindre les deux autres dans un soupire qu’elle concéda elle-même, se délectant de toutes les substances qui glissaient sur sa peau, d’envie, de chaleur bien trop présente.

Elle tortilla sa bague autour de son annuaire, entortillé dans les cheveux de la belle, laissant pleuvoir quelques gouttes d’hémoglobine contre sa nuque pour se reconnecter avec la réalité. Ce n’était pas un doux rêve, c’était bel et bien en train de se produire. Hanaka ne se priva pas de se mouvoir avec plus de rage, sa main glissant sur le dos de Charly pour agripper son fessier, la forçant à onduler à son rythme pour toujours plus de friction, moins délicates, moins lentes, ses ongles s’y enfonçaient ardemment tandis qu’elle dévorait son cou, espionnant de ses yeux azurés cette expression si désirable que lui cédait Charly.

Creusant toujours plus profondément en elle, autant qu’il le lui était permis, l’ancienne prof se laissa aller à déchirer un peu plus cette robe, dévoilant la poitrine généreuse de son amante allant parcourir ses formes de sa langue en prenant une fois de plus tout son temps malgré la hâte de ce feu brûlant au creux de son bas ventre et l’empressement de leurs mouvements de bassin. On ne pouvait pas tout obtenir d’un seul coup avec elle, c’était systématique, Hanaka aimait jouer et elle le faisait bien, annonçant les couleurs de ses avances pour se faire désirer le plus longtemps possible et entendre de nouveau la voix suave de Charly le lui demander avec plus ou moins de violence.
Revenir en haut Aller en bas
Charly Kane
avatar
Messages : 24
Pseudo : Seodan
Feat : Kim Jung Eun
Arrivé à Yuai le : 31/07/2017
Yens : 12
Age : 21 ans
Groupe : Citizens
Alter : Transfert d'Emotions
Vit à : Quartier Est



Valiant Citizen
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: /!\ NC-16 | Kings are made for being defeat | ft. Charly    Ven 4 Aoû - 23:56
J'avais l'impression de vivre à nouveau, de respirer à nouveau tant ce contact me faisait revivre. Je soupirais bruyamment en roulant des hanches de façon gracieuse bien que la seule envie me meurtrissant la chair a cet instant fut de me laisser aller contre Hanaka. Mon regard plongea dans le sien et je subis la remontrance sauvage de ses propos en bredouillant. Mes lèvres tremblaient tellement sous le plaisir m’animant que je me taisais la seconde d'après. Elle s’insinuait si bien en moi, comme si la moindre partie de ses phalanges me connaissaient par coeur. Un soupire plaintif franchit mes lèvres alors que je me résignais à ne pas lui en demander davantage. Pourtant, je sentis enfin mon amante se faire plus aventureuse dans ses caresses. Mon sexe n'était plus qu’un brasier qu'elle titillait à sa guise de ses mains habiles, elle voulait me rendre dingue j'en étais certaine. Je la laissais faussement explorer cette partie de mon anatomie tandis que mon intérieur moite se refermait passionnément autour d'elle. D’autant plus qu'elle ne cessait d’introduire ses doigts plus profondément en moi, me laissant complètement pantelante dans l'air paisible de la nuit. Je me sentais m’adapter à elle, rien que l'idée que je me fasse à son simple touché me rendait ivre d'amour a nouveau.

- Oh… Hana… Hana.

Son nom m’échappait sans cesse un peu plus alors que ma belle me malmenait à sa guise, j'étais son jouet dont elle ne pouvait se passer visiblement. J’arcquais mon dos en signe de capitulation, la laissant faire ce qu'elle voulait de moi. Les premiers baisers de sa part sur ma nuque m’achevèrent le peu de conscience me restant.
Puis mes fesses, mes cuisses la firent presque devenir sauvageonne et alors que je souriais en la voyant griffer mon corps ce fut le tour de ma belle robe d'être massacré.
Tout en affichant un air offusqué des plus moqueurs, je me jetais contre ses lèvres à fin de m’y perdre. Gigotant nerveusement contre elle, je me sentais m’élargir pour accueillir encore et toujours plus de sa personne. Un soupire rauque annonça que finalement Hana caressait ma chair de sa langue experte, l’humidité de celle-ci contrastant avec la chaleur impossible de ma peau me créa de nouvelles sensations. Je la fixais d'un air ravie et avançais légèrement vers elle pour qu'elle s'occupe de moi avec soin.

J'étais un tel brasier que me calmer demeurait presque de l'impossible mais je savais de quoi elle était capable. Surtout quand il s'agissait de moi. Je retins un couinement agacé voyant que cela ne suffisait toujours pas à m’apaiser pleinement, j'étais dur en affaire mais Hana était mille fois pire, d'autant plus que ce soir elle voulait jouer. J’inspirais, j’expirais comme un animal en cage. Cette situation haletante devenait insupportable.

- H-hana ! Pardonne-moi !!! Je voulais juste te taquiner… Oh pardon !

C'en était trop. Mon corps semblant au bord de l'explosion je cédais finalement à ses représailles funestes. Mes yeux humides croisèrent enfin les siens, elle était si belle ma princesse. Essoufflée, je ne faisais que l’admirer en percevant toujours les pauvres palpitations de mon bas ventre battant avec frénésie.
Revenir en haut Aller en bas
Hanaka Blake
avatar
Messages : 50
Pseudo : Krow
Feat : Park Hye Min (Pony / Ulzzang)
Arrivé à Yuai le : 31/07/2017
Yens : 14
Age : 26 ans
Groupe : Power
Alter : Illusion
Rang : Plus
Vit à : Quartier Est



Daring Plus
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: /!\ NC-16 | Kings are made for being defeat | ft. Charly    Jeu 10 Aoû - 20:19
Si délectable, un spectacle dont elle ne se lassera pas de sitôt. Les plaintes qui se faisaient entendre, les soupire de la belle, plus encore la sensation de sa chair qui se referme sur ses doigts. Elle mourrait d’envie, laissant à son tour entendre sa voix dans quelques grognements plaintifs qu’elle n’étouffa pas, au contraire. Elle les partagea au creux de l’oreille de Charly pour mieux lui faire apprécier les spasmes que lui provoquait leur étreinte sauvage. Sa main occupait assez l’autre anglaise pour détourner l’attention sur cette robe qu’elle venait de déchirer. Hanaka avait dorénavant une vue prenante sur les formes rondes et gracieuses de sa femme, lui offrant ce baiser passionné qu’elle désirait si ardemment, non sans révéler au passage son envie furieuse et pourtant si peu visible. Il n’y avait que Charly pour deviner l’état de son esprit en ce moment et pour comprendre que ce silence était la preuve de sa minutie à l’égard du plaisir qu’elle voulait lui donner.

Il n’en fallut pas plus pour que la métisse appose ses lèvres sur le tissu qui recouvrait les seins de son amante, frôlant parfois l’extrémité pour mieux la faire languir. Les plaintes ne se firent pas attendre, elle demandait pardon, Hana aurait dû céder, cependant, son sadisme n’avait d’égal que son manque d’humanité. Elle n’en fit rien dans un premier temps, se délectant des pleurs, savourait le contact chaud de la poitrine de la belle sans oublier d’animer ses doigts en ondulant contre elle. Son autre main alternait entre cuisse et fesses, se délogeant partiellement pour écarter les pans du soutien-gorge de sa femme et admirer cette perfection. Elle ne tarda pas à s’aventurer où il lui était permis de le faire, happant l’extrémité d’un sein pour y entortiller sa langue, sentant son cœur battre à ses tempes. Elle serrait parfois les dents, jamais assez fort cependant pour Charly dont les limites étaient aussi peu définies que les siennes. Les supplices étaient multiples, cependant moins frustrants que les quelques premières minutes où elle s’était décidée à la punir. À présent, les deux ne laissaient plus qu’entendre leurs soupirs et respirations saccadées, leurs corps qui se mouvaient, et les quelques extras lorsqu’elles partageaient un ou plusieurs baisers. Mais celui que préférait l’ancienne prof restait celui lorsqu’elle s’immisçait à répétition en sa petite amie et colocataire, ne serait-ce que pour tous les sons que cela engendrait. « hm… tu ne méritais pas que je te donne satisfaction, remercie le peu de résistance que j’ai à ton égard ma belle » dit-elle dans un soupire, resserrant sa poigne sur les menottes de sa main libre pour entremêler ses doigts aux siens. Son souffle alternait entre ses seins et les lèvres de Charly, ses yeux ne cessaient de dévorer chaque parcelle mise à nue. Chacun de ses sens était mobilisé et concentré sur elle, si bien que sa rapidité de mouvement en augmenta de plus belle.
Revenir en haut Aller en bas
Charly Kane
avatar
Messages : 24
Pseudo : Seodan
Feat : Kim Jung Eun
Arrivé à Yuai le : 31/07/2017
Yens : 12
Age : 21 ans
Groupe : Citizens
Alter : Transfert d'Emotions
Vit à : Quartier Est



Valiant Citizen
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: /!\ NC-16 | Kings are made for being defeat | ft. Charly    Sam 2 Sep - 0:23
Tant d'amour et de désir. Tant d'idées et d'envies qui s'insinuaient sous ma peau meurtrie. Même si j'avais beau me laisser aller je sentais que bientôt tout ceci allait prendre fin. Mes muscles palpitaient d'un feu à vif; j'allais donc bientôt avoir ce merveilleux passage vers le septième ciel en dépit de tous mes efforts pour rester ainsi encore quelques instants.
Je me cambrais, me désarticulais aux moindres mouvements de mon aimée tellement je ne semblais jamais rassasié. Sa langue délicate, ses dents ainsi que ses doigts me parcouraient avec un aspect perfectionniste me poussant bien vite à lui céder sans sourciller. Je sentis mon corps se tendre d'un élan vif et inattendu. Le plaisir monta par vague créant une décharge subite dans mon corps mince et plantureux. Le temps de reprendre mes esprits, je noyais mon regard dans les prunelles azur de mon Hana. Inconsciemment, je me mordais la lèvre pour mieux l'embrasser en retour. Nos lèvres s'écharpèrent avec furie tandis que je tentais d'habiller mon corps nu du sien. Un petit sourire naquit aux creux de mes  joues alors que je gigotais contre ma colocataire.

- Tu es une déesse mon coeur...

Souriant toujours comme une enfant choyée, je regardais Hana libérer mes poignets pour finalement me soulever de terre. Mes jambes tremblantes suite à notre baise sauvage dans cette ruelle m'empêchaient de marcher correctement. Ainsi, elle avait décidé de prendre les choses en mains et me tenait fermement contre son buste palpitant d'un souffle primitif. Mon regard la détailla avec émerveillement, elle était mon tout. Elle m'avait tout appris.
A la manière d'une enfant rêvant d'un prince charmant, je laissais mes bras entourer son cou . Cette fois je la fixais franchement en percevant toujours les battements affolés de son coeur. Dans un mouvement subit, je me redressais et embrassais son oreille pour mieux lui souffler des mots doux contre son lobe.

- Quand on sera à la maison je prendrais soin de toi moi aussi... je vais te montrer à quel point je t'aime. Même si il faut que je rampe.

Ma langue maligne caressa sa zone érogène alors que je la sentais déjà soupirer. Je fermais les yeux un instant tout en écoutant ses talons frappés le bitume à un rythme presque mécanique. Tout ceci était surréaliste. La nuit nous happa bien vite ne laissant pour unique trace de notre passage ce cadavre miséreux salissant le paysage désaffecté. Le noir qui nous entourait nous berça jusqu'à la porte de notre chez nous là où personne ne viendrait nous déranger.
Revenir en haut Aller en bas
Hanaka Blake
avatar
Messages : 50
Pseudo : Krow
Feat : Park Hye Min (Pony / Ulzzang)
Arrivé à Yuai le : 31/07/2017
Yens : 14
Age : 26 ans
Groupe : Power
Alter : Illusion
Rang : Plus
Vit à : Quartier Est



Daring Plus
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: /!\ NC-16 | Kings are made for being defeat | ft. Charly    Dim 3 Sep - 1:41
Son plaisir crié de la sorte, Hana savait pertinemment qu’elle n’allait plus tarder malgré sa retenu. Pour son plus grand plaisir, elle sentit les barrières céder une à une et se délecta des soupirs de sa belle avant de mettre fin à leur petit jeu, lui témoignant toute l’affection que pour l’instant elle ne méritait pas. Elle ne pouvait que lui céder, si soumise à elle, la belle Charly savait comment s’y prendre pour torturer son esprit sans même user de son alter. Elle soupire à son tour, non satisfaite et retourne défaire la mâchoire de leur victime comme si de rien n’était, s’emparant des dents plus évidentes à retirer après avoir découpé le crâne encore frais sans la moindre once d’humanité pour ce corps bien en chair. Elle le dépossède de ses empreintes et sort le briquet de son sac à main pour mettre feu au corps qui grille comme un vulgaire morceau de porc au barbecue du coin. Puis, elle revient vers sa belle, la défaisant de ses liens en ne manquant pas de poser ses mains sur ses fesses lorsqu’elle fait glisser la robe pour la rabattre sur sa peau douce. Elle ne l’a pas marqué, pas énormément ce soir, mais ça ne saurait tarder.

La métisse retient son ange gardien, se délecte du baiser fougueux qui lui est immédiatement donné et retient une plainte lorsque son oreille est martyrisée par la bouche même de sa petite amie. Elle la laisse faire, attendrie, satisfaite et se dirige sans trop de mal contrairement à son acolyte vers leur appartement, quelques rues plus loin. Peu importe l’odeur, le sang et les cris alarmants, ici, tant que l’alcool coulait à flot, rien ne serait remarqué. Il n’y avait pas l’ombre d’un super héros, ni même d’un apprenti, et qui les soupçonnerait de toute façon ? À part peut-être son mentor qui ne rêvait que d’une chose : avoir une preuve de ses méfaits.

Les deux jeunes femmes venaient de donner une leçon qui ne serait retenue de personne, à moins que les morts ne puissent parler, mais là encore, ce n’était qu’une chimère tout droit sorti de l’imagination débordante de la psychopathe en chef. Peu importe, moins ils retenaient, plus nombreuses seront les victimes, n’était-ce pas une façon simple pour rétablir l’équité entre bien et mal ? La frontière était si mince que sa conscience malade ne pouvait admettre être aussi diabolique que la réalité le voulait. Mais qu’importe, car sans s’en soucier, elle avait ce qu’elle désirait le plus à ses côtés : Charly pour soigner ses viles pensées et nourrir ce besoin de dominer en se soumettant à elle complètement. Sans oublier les plaisirs qui étaient un extra non négligeable, lui arrachant d’ailleurs un sourire en prévision de ce qui l’attendait.
Revenir en haut Aller en bas
 
/!\ NC-16 | Kings are made for being defeat | ft. Charly
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Best shmups ever made
» [Under Defeat] ranking
» Charly Acciari - Touch My Electro
» West Conf Final : Dallas Mavericks (1)-Sacramento Kings (6)
» God Kings (Compass Games)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
YUAI HEROES AGENCY :: Yuai City :: SURROUNDINGS :: BARS & BOÎTES DE NUITS-
Sauter vers: