AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La curiosité est un vilain défaut - Hae Ji

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Park Iseul
avatar
Messages : 119
Pseudo : Megxo
Feat : Bae Joo Hyun (Irene - Red Velvet)
Arrivé à Yuai le : 23/07/2017
Yens : 15
Age : 22 ans
Groupe : Genius
Alter : Durcissement
Rang : //



F*cking Genius
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: La curiosité est un vilain défaut - Hae Ji   Sam 29 Juil - 23:15

la curiosité est un vilain défautPark Hae Jin & Park Iseul

Une forme humaine venait visiblement d’émerger d’un profond sommeil, alors que les rayons du soleil étaient venus se jeter contre son visage endormi. Bien emmitouflée dans ses draps, la jeune femme mit quelques minutes à se réveiller complètement. Et après avoir cligné des yeux plusieurs fois pour s’habituer à l’éclairage, elle s’exclama dans un soupir « Qu’est-ce que ça fait du bien de dormir le matin~! » Profitant de son jour de congé, Iseul était sortie la veille pour boire un verre et avait bien évidemment décidé de ne pas mettre de réveil la matin suivant, se réveillant ainsi naturellement grâce à la lumière du soleil. Malgré tout, il lui fallut encore quelques minutes pour se lever de son lit, peinant notamment à se débarrasser de son drap dans lequel elle s’était complément enroulée dans la nuit. Elle remarqua que son oreiller était lui aussi venu rejoindre son sol qui était déjà recouvert de ses vêtements pliés en boule tout autour de son lit. D’après l’état de ses cheveux, la demoiselle avait également du sacrément bougé dans la nuit. Elle soupira, dépitée de voir sa chambre dans un tel état et réalisant une nouvelle fois qu’il lui était impossible de s’imaginer en couple si elle continuait à se comporter ainsi dans son sommeil…C’était bien pour cela qu’elle n’était pas toujours ravie lorsqu’elle devait dormir avec quelqu’un : elle ne dormait jamais très bien, toujours inquiète de s’embarrasser en dévoilant sa véritable nature. Il était aussi hors de question qu’un homme qu’elle apprécie voit son appartement alors qu’il donnait l’impression qu’une bombe avait éclaté ou qu’un cambriolage avait eu lieu… Malheureusement pour elle, son frère était pareil, ce qui rendait leur « charmante demeure » bien repoussante aux premiers abords. Autant dire, que les réprimandes de leurs parents n’avaient pas eu grand effet une fois leur Independence acquise.

Les cheveux en bataille, et le regard fermé, Iseul se dirigea immédiatement en direction de sa cafetière. C’était comme si celle-ci brillait de mille feux tellement elle attirait la jeune femme qui ne jurait que par son café du matin. Il était impossible qu’elle puisse commencer sa journée sans sa boisson, ou même qu’elle se montre de bonne humeur. Avant qu’elle ne commence à se délecter de son café, elle était un véritable monstre avide de sang. Pour résumer, elle avait envie d’égorger toute personne qui venait la déranger… autant dire que son frère était sa cible puisqu’ils vivaient ensemble et devaient souvent se coltiner le matin avant de se rendre au boulot. D’ailleurs, où était-il ? Est-ce qu’il travaillait ? « Jae Lin, t’es là ? » Soit il était bel et bien parti travailler, soit il était encore en train de comater dans son lit ! Elle avait cependant la flemme de vérifier, il allait bien finir par sortir de sa caverne s’il se trouvait à l’intérieur !

Ce fut finalement en fin de matinée qu’Iseul fut prête à bouger. Elle avait un peu trop bu la veille, alors il lui avait fallu un peu de temps pour se remettre malgré sa bonne nuit de repos. Alors qu’elle se trouvait devant la télévision, elle décida d’envoyer un message à sa meilleure amie qu’elle n’avait malheureusement pas trop eu le temps de voir ces derniers jours, faute de temps. La jeune femme lui manquait beaucoup alors elle lui demanda si elle avait bientôt du temps à lui consacrer. Une réponse ne tarda pas arriver et Iseul récupéra son portable qui avait glissé entre ses jambes alors qu’elle avait sursauté en sentant le vibreur sur sa peau. La réponse qu’elle avait reçu ne fut pas celle qu’elle aurait  imaginé recevoir puisqu’elle apprit que Hae Ji était clouée au lit, souffrant d’une forte fièvre. Elle devait être à bout de force, ce qui faisait de la peine à Iseul, qui en tant que très bonne amie, voulait aider la jeune femme. Ainsi, elle lui envoya aussitôt un nouveau message :  

« Je passe bientôt, je t’apporte des médicaments ! »

Elle avait failli ajouter « Ne bouge pas » mais cela lui sembla inutile vu l'état dans laquelle Hae Ji devait se trouver. Elle avait besoin de médicaments et Iseul était ravie de pouvoir aider de cette manière. Elle se demandait d’ailleurs si le petit était avec elle… Car si c’était le cas, elle devait être d’autant plus exténuée. Dans tous les cas, il était hors de question qu’elle reste seule. Iseul était de repos, elle pouvait donc se permettre de se déplacer… Après tout, ce n’était pas comme si le père du petit pouvait venir aider … Si père il avait toujours, vu qu’Iseul ignorait tout sur cette fameuse personne…. Elle était pourtant toujours très curieuse même si jusqu’à maintenant, elle avait réussi à garder sa langue dans sa poche, sentant que c’était un sujet assez sensible. Hae Ji pouvait lui faire confiance après tout, alors peut-être qu’elle n’avait vraiment pas envie d’en parler…

Se préparant le plus vite possible, ce qui lui prit tout de même beaucoup de temps, Iseul fut finalement prête à partir. Ignorant toujours si son frère était là, ou quand est-ce qu’il allait rentrer, elle décida de laisser un mot puis ferma son appartement pour se diriger vers sa première destination : la pharmacie. En quelques minutes, elle fut appelée et elle acheta deux-trois médicaments qu’elle savait efficaces pour les avoir déjà testé. Passant également devant une boulangerie, elle acheta de quoi grignoter, ignorant si Hae Ji avait mangé. Ensuite, elle prit un bus pour arriver plus rapidement chez sa meilleure amie. En se retrouvant devant la porte, elle hésita un instant, ne sachant pas si elle devait directement entrer ou si elle devait sonner. Ne voulant pas la réveiller trop brusquement si elle dormait et ne voulant pas entrer sans autorisation, elle décida plutôt de frapper quelques coups sur la porte. Elle attendit ensuite sagement, espérant pouvoir entendre la voix de Hae Ji si celle-ci lui disait d’entrer. Dans sa main droite, elle tenait fermement le sac plastique contenant les médicaments nécessaires pour calmer la fièvre de la malade.

Lady


Il y a toujours un moment où le chemin bifurque. Chacun prend une direction différente en pensant que les chemins finiront par se rejoindre. Ce n'est pas grave, on est fait l'un pour l'autre, notre fin nous réunira. ▵ ©️endlesslove.

Revenir en haut Aller en bas
Park Hae Ji
avatar
Messages : 86
Pseudo : Seodan
Arrivé à Yuai le : 12/04/2017
Yens : 16
Age : 22 ans



Valiant Citizen
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: La curiosité est un vilain défaut - Hae Ji   Sam 9 Sep - 19:46
Des petits coups discrets me sortirent de ma torpeur épuisante. La chaleur étouffante dans laquelle je baignais à cause de la maladie m'engourdissait l'esprit et les membres, pourtant je compris bien vite qui se trouvait devant ma porte. Ayant congédié Sherlock chez des amis pour la journée à fin qu'il n'attrapa ma crève, j'avais solliciter Iseul pour m'apporter quelques médicaments. Tremblante comme une feuille, je m'enroulais dans une couverture avec une mine endormie avant de traîner les pieds en direction de l'entrée. Mes pas étaient particulièrement lents, à mesure que je progressais vers le vestibule le sol sembla se distordre légèrement. Sans réellement m'en soucier j'avançais toujours et encore jusqu'à la poignet que je tournais d'une main moite et faible.
Le visage livide, trempé de sueur, je croisais le regard compatissant de ma sauveuse. Les recoins de ma bouche se retroussèrent pour ne former qu'un sourire passager, d'un vague signe de main je l'incitais à rentrer.

- Merci d'être venu. Fais comme chez toi.

Une touque rauque m'échappa en refermant la porte derrière elle. C'est alors que je remarquais un petit sac dont un parfum délicat s'échappait, j'attrapais doucement son bras en l'entraînant jusqu'au sofa avec moi.

- Tu as pris quoi ? Il y a de la soupe au frigo. On peut la faire réchauffer pour accompagner ce que tu as acheté.

Ainsi, en dépit de la fièvre je m'activais pour faire tout chauffer comme il le fallait laissant Iseul s'occuper de tout disposer sur la table robuste mais néanmoins petite figurant dans le salon. Toussant toujours dans le creux de ma main je la rejoins bien vite et versa des parts égales de bouillon dans chaque bol. Une fois la casserole posée à un endroit sans danger, je souriais en humant le parfum délicat de la soupe qui nous attendait. Une première gorgée, une seconde puis une troisième, cela semblait me redonner des forces.
Seuls les bruits de cuillères se firent entendre avant que je ne rompe le silence.

- Sherlock m'a dit de te faire un gros bisou avant de partir. Il aurait aimé te voir mais en le gardant ici j'ai trop peur qu'il tombe malade,
je ne souhaite pas qu'il loupe l'école tu sais... Il est si brillant.


Mon regard vide fixa le fond de mon bol ou reposait un misérable reste de breuvage désormais froid, un soupire las me fendit l'âme lorsque le visage de Wei repassa devant mes yeux fatigués. Je m'empressais d'essuyer mon front transpirant avant d'afficher une mine réjouie à mon amie. Iseul n'avait jamais eu à supporter le poids du secret qui m'étouffait un peu plus chaque jour. Je ne voulais nullement qu'elle me prenne pour une dingue, voir pire, mais au-de-là du jugement c'était le soucis qu'elle allait se faire pour Sherlock et moi-même. Tout en songeant à cela j'observais ma bienfaitrice de mon air épuisé.

- Alors, que m'as-tu amené de cette si bonne boulangerie  ?

Je tentais de détourner mon attention de ce qui hantait mes jours, mes nuits même mes maladies. Chaque fois je me questionnais sur comment Wei gérer la situation, certainement pas bien mais je m'interdisais de le voir comme un mauvais père car tout simplement il ne pouvait pas l'être. A nouveau je lâchais un souffle enfiévré. Il était temps de se reprendre.
Revenir en haut Aller en bas
Park Iseul
avatar
Messages : 119
Pseudo : Megxo
Feat : Bae Joo Hyun (Irene - Red Velvet)
Arrivé à Yuai le : 23/07/2017
Yens : 15
Age : 22 ans
Groupe : Genius
Alter : Durcissement
Rang : //



F*cking Genius
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: La curiosité est un vilain défaut - Hae Ji   Jeu 14 Sep - 10:58

la curiosité est un vilain défautPark Hae Jin & Park Iseul

Lorsque j’avais reçu le message de Hae Ji m’indiquant qu’elle était souffrante, j’avais fait de mon mieux pour me préparer le plus rapidement possible. Il était hors de question que je la laisse seule dans cet état, alors qu’elle devait déjà passer une très mauvaise journée. De plus, j’étais libre alors il était normal que je me déplace pour venir prendre soin d’elle, du moins si je pouvais m’avérer utile. Ainsi, je m’étais arrêtée dans une pharmacie ainsi que dans une boulangerie, espérant lui faire plaisir avec un petit encas surprise. Elle était peut-être malade mais une petite gourmandise pour lui remplir l’estomac n’allait surement pas lui faire du mal. Je soupirais sur le chemin vers son appartement, n’ayant pas imaginé que mon jour de repos se passerait ainsi. Pour autant, c’était un geste naturel de ma part étant donnant que Hae Ji était très importante à mes yeux.

Je fus surprise lorsque Hae Ji apparut sous mes yeux dans un état aussi fragile. Je pris quelques secondes pour l’observer de la tête aux pieds et je vis que sur son front perlaient quelques gouttes de sueurs tandis que son visage était plus blanc que jamais. « Ma pauvre, tu n’as pas bonne mine. Alors, qu’est-ce que tu as attrapé ?  » Je n’étais pas bien délicate dans mes propos mais elle devait bien se douter qu’il n’y avait rien de méchant dans mes dires, bien au contraire. J’étais inquiète de la voir ainsi, n’étant pas habituée à la voir dans une apparence aussi délicate. Je fronçais les sourcils en l’entendant tousser, ayant mal pour elle. Elle avait vraiment attrapé un mauvais truc et cela me brisait le cœur de la voir ainsi. « Je t’ai pris quelques médicaments, en espérant que ça te fasse du bien rapidement. Puis j’ai acheté quelques gourmandises à la boulangerie. Ça te fera du bien de manger quelque chose de consistant. » Puis comment dire non à du chocolat, en autre ? « Je vais installer tout ça !  » Je pris soin d’installer les couverts et les bols sur la petite table du salon, laissant Hae Ji dans la cuisine. J’espérais pouvoir venir l’aider mais je n’avais pas été assez rapide et elle me rejoignit bien vite avec la soupe chaude. Je voyais la fumée se disperser lentement et une bonne odeur s’échappa de la casserole, venant me chatouiller les narines. Je n’étais pas fan des soupes habituellement mais ce bouillon semblait faire exception à la règle. Puis cela me faisait plaisir de partager un repas avec mon amie, même si cette dernière n’était pas en forme.

« J’aurais aimé le voir, j’ai l’impression de ne pas l’avoir vu depuis une éternité ! » Je m’exclamais alors qu’elle me parlait de son petit bout de chou. Comme elle le disait si bien, il était vraiment intelligent et un véritable amour. Personne ne pouvait résister à ce petit, j’en étais persuadée à 100%, il était vraiment adorable ! Cela me donnait presque envie d’avoir des enfants mais je me souvenais très vite de ma situation sentimentale et de mon état d’esprit. Je divaguais lorsque je m’imaginais mère de famille. Je respectais d’ailleurs énormément ma meilleure amie pour ce rôle de mère qu’elle semblait accomplir avec brio, même en étant seule. Et comme toujours, je brulais d’envie de lui poser des questions sur le père de Sherlock… Elle n’en parlait jamais et je ne savais pas comment lancer le sujet qui semblait si fragile à aborder. Je soupirais discrètement avant de reprendre la parole, ne laissant rien paraitre : « Oui, il est vraiment très brillant… mais ça doit venir de son père ça ! » Je lui donnais un léger coup de coude pour lui montrer que je plaisantais : « Ah pardon ! » Je m’excusais bien vite, me rappelant qu’elle était malade et que la violence (même légère) n’était peut-être pas la bienvenue. Et ce ne fut qu’après quelques secondes supplémentaires que je me rendis compte de la plaisanterie que je venais de faire. J’avais voulu taquiner Hae Ji mais peut-être qu’aborder ce père inconnu au bataillon n’était pas la meilleure chose à faire… J’avais le chic pour mettre les pieds dans le plat !

« Um, une gourmandise au chocolat, une autre à la pomme je crois et puis um… Je ne sais pas trop quoi mais ça avait l’air bon ! » Je commençais à sortir les desserts du sac, espérant ne pas avoir trop brusquer ma voisine. « Sers-toi, je les ai amené pour toi?! J’ai aussi pris un petit truc pour Sherlock » J’adorais vraiment ce petit mais à chaque fois que je le voyais, je ne pouvais pas m’empêcher d’essayer d’imaginer le visage du père. C’était un peu frustrant de ne rien savoir alors qu’il s’agissait pourtant de Hae Ji ! « Ah ! Tu dois prendre certains médicaments en même temps que ton repas ! Ne bouge pas ! » Je me rendis rapidement dans la cuisine, récupérant alors les médicaments en question. J’en profitais également pour me poser quelques secondes, soupirant une nouvelle fois. C’était vraiment délicat et j’avais tellement envie de poser des questions, ma curiosité me jouant de plus en plus de mauvais tour et la tentation était si forte… Surtout que Hae Ji était plus fragile que d’habitude et je m’en voulais de vouloir en profiter pour me lancer dans un petit interrogatoire.


Lady


Il y a toujours un moment où le chemin bifurque. Chacun prend une direction différente en pensant que les chemins finiront par se rejoindre. Ce n'est pas grave, on est fait l'un pour l'autre, notre fin nous réunira. ▵ ©️endlesslove.

Revenir en haut Aller en bas
Park Hae Ji
avatar
Messages : 86
Pseudo : Seodan
Arrivé à Yuai le : 12/04/2017
Yens : 16
Age : 22 ans



Valiant Citizen
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: La curiosité est un vilain défaut - Hae Ji   Dim 15 Oct - 23:05
Je la regarde se démener à vouloir bien faire, à se battre pour qu'on ne manque de rien. Elle me tend les pâtisseries avec une telle gentillesse que finalement je reste coite devant tant de bonnes choses. Mon regard dévisage le contenu appétissant alors que mon amie disparaît comme une furie dans la cuisine; que m'arrive-t-il tout à coup ? Pourquoi ne suis-je pas comblé par tant d'attention ? Pourquoi je ne ressens que ce vide qui me creuse le coeur depuis un moment déjà ?
Alors qu'Iseul se réinstalle à côté de moi, je peine à cacher mes larmes de tristesse gouttant sur les si jolies gâteaux qu'elle m'a apporté. D'une main tremblante je repose le plateau et m'effondre en pleur sur mon canapé. Immédiatement les bras délicats qui me soutiennent depuis tant d'années m'encadrent avec douceur alors que les larmes ne cessent de couler. Peinant à parler à cause de sanglots, je me serre contre elle comme un animal blessé avant de lever vers elle un visage ravagé par la tristesse.

- Iseul... Il faut que je te parle de quelque chose. Pardonne-moi de pleurer de cette façon mais... je crois que j'arrive à un point de rupture.

Mes dernières forces bien en main, je m'assied d'une façon plus confortable face à elle avant d'attraper une multitude de mouchoirs pour éponger cette catastrophe. Les hoquets se calment peu à peu et tandis que je retrouve mes esprits , je me décide à entamer une conversation rester depuis bien longtemps tabou.

- Le père de Sherlock me manque énormément.

Cette phrase sonne comme une sentence fatale qui me détruit immédiatement. Moi, qui me pensais si forte, j'aurais perdu face à la solitude ?
Je relève un visage peu glorieux en direction d'Iseul . Celle-ci n'ose rien dire et me fixe avec de grands yeux. Je ramène mes genoux contre moi, pose mon menton au-dessus et commence mon récit.

- Je sais que tu ne me jugeras pas... Alors s'il te plaît écoute-moi simplement. C'est la seule chose que je te demande, ok ?

Elle acquiesce et s'installe à son tour contre le cuir confortable du sofa.

- Le père de Sherlock se nomme Wei, ne mentionne jamais ce nom, ne le cherche jamais sur internet. C'est moi qui vais te dire tout ce qu'il y a savoir sur lui, tu dois me faire une confiance aveugle sinon Sherlock pourrait être mis en danger, entendu ?

Un simple hochement de tête qui me réchauffe le coeur. Je me mouche rapidement avant d'esquisser un sourire.

- Lorsque je travaillais au journal, j'avais dû mené une enquête sur la mafia et son réseau. A un moment je touchais au but lorsque Wei m'a attiré dans un piège, ce soir-là j'ai cru que j'allais mourir mais tu sais... ce n'est vraiment pas ce qui s'est passé. Cette nuit-là c'était juste magique. On s'est revus après quelques fois mais vu sa situation et la mienne c'était compliqué. Après le temps a passé, j’ai appris pour la grossesse. Je me suis démenée pour le tenir au courant et il a fini par répondre à mon appel. Quand on s’était vu au départ il était furieux, il voulait se tuer pour ne pas décevoir son supérieur mais je l’en ai empêché…

D’un air penaud j’abaissais mon large tee-shirt pour laisser apparaître la vilaine cicatrice figurant sur mon épaule. Le regard honteux j’avalais le peu de salive que j’avais avant de poursuivre.

- Je l’en ai empêché par amour… Depuis ce jour j’ai changé de vie, de logement, de nom pour lui éviter d’avoir le moindre soucis mais… je sens qu’il est là. Qu’il veille sur nous à sa façon ! Si il ne faisait pas ça Sherlock serait déjà mort depuis longtemps et moi avec. Pourtant… Iseul j’ai besoin de plus. J’ai besoin de l’homme que j’aime ! Il n’est pas malade, il n’est pas parfait non plus, la seule chose que je sais c’est que je l’aime à en crever et que j’aimerais juste le voir. Là. Maintenant.

Ces vastes révélations laissèrent un blanc douloureux. J’avais peur de sa réaction mais maintenant elle savait.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: La curiosité est un vilain défaut - Hae Ji   
Revenir en haut Aller en bas
 
La curiosité est un vilain défaut - Hae Ji
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
YUAI HEROES AGENCY :: Yuai City :: QUARTIER OUEST :: HABITATIONS-
Sauter vers: