AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 I’ll take care of you, cutie boy (feat. Aoki Yukio ♥)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Park Noreen
avatar
Messages : 61
Pseudo : Nalcarya
Feat : Kim Yoo Jung + suture
Arrivé à Yuai le : 02/07/2017
Yens : 12
Age : 19 ans
Groupe : Power
Alter : Contrôle de la gravité
Rang : Plus
Vit à : Quartier sud



Daring Plus
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: I’ll take care of you, cutie boy (feat. Aoki Yukio ♥)   Dim 9 Juil - 22:59

I’ll take care of you, cutie boy

Feat. Aoki Yukio & Park Noreen

Le regard rivé sur la fenêtre de sa chambre, Noreen observait les nuages grisâtres qui se profilaient dans le ciel, ces masses cotonneuses qui plongeaient actuellement la ville dans une obscurité partielle. Et tandis que le vent commençait à faire frétiller les feuilles colorées des arbres, de fines gouttelettes de pluie vinrent s’échouer sur la vitre transparente. Et alors que la jeune femme contemplait avec attention ces dernières, presque fascinée par les chemins qu’elles traçaient sur la fenêtre, plusieurs réflexions lui traversèrent soudainement l’esprit. Yukio… Avait-il trouvé un endroit pour s’abriter… ? Avait-il trouvé de quoi se nourrir… ? N’était-il pas meurtri par le froid en cet instant même… ? L’ensemble de ces questions finirent par obséder l’étudiante. Elle avait besoin de connaître les réponses, d’être rassurée sur l’état de ce jeune garçon des rues avec qui elle avait sympathisé et qu’elle avait envie de protéger.

Sans réfléchir, Noreen enfila donc rapidement une veste et en attrapa une autre qu’elle coinça sous son bras, avant de quitter l’appartement pour se rendre dans le quartier où se trouvait habituellement son protégé. Et sur le chemin, elle se remémora le jour où elle avait posé pour la première fois son regard dans le sien. Alors qu’elle avait arpenté les rues de la ville un jour d’hiver, la jeune femme avait aperçu ce garçon chétif du nom de Yukio, adossé contre un mur, les yeux mi-clos. Mais personne ne semblait avoir remarqué sa présence et tous les passants ne lui adressaient aucun regard, ni même aucun geste à son égard. Il était comme invisible aux yeux du monde. Mais Noreen, elle, elle l’avait remarqué. Elle avait même discerné la solitude et la peine qui se dégageaient de son être… Et dès lors que ses prunelles s’étaient posé sur lui, elle fut animée par l’envie d’aller lui parler, d’être à ses côtés. Alors elle s’était doucement avancée dans sa direction et s’était accroupie devant lui en arborant un sourire sincère. Elle avait prononcé quelques mots d’une voix douce, dans l’espoir de pallier ne serait-ce que quelques instants sa solitude. Et même si son comportement avait été plutôt distant, le sourire qui s’était dessinée sur le visage de Noreen ne s’était pas effacé. Elle comprenait son comportement, la distance qu’il imposait entre lui et les autres, distance forgée après qu’il eut été rejeté du monde. Alors elle avait été de ce fait incapable de le lui reprocher… Et depuis le jour de leur première rencontre, la jeune femme n’avait cessé de le revoir, en lui apportant quelques fois un peu d’argent ou de la nourriture. Et plus le temps s’était écoulé, et plus le lien qu’elle avait tissé avec ce jeune garçon s’était renforcée, jusqu’à devenir une amitié sincère.

Esquissant un sourire suite à ses réminiscences, l’étudiante décida finalement de se concentrer sur sa destination. Une fois arrivé dans le quartier, il scruta attentivement les environs avant d’apercevoir son protégé au bout d’une ruelle. Ses lèvres fines s’élargir et elle se précipita en direction du jeune homme pour l’enlacer doucement. « Yukio ! Je suis tellement heureuse de te voir ! Tu vas bien ? » Et sans même lui laisser le temps de prononcer le moindre mot, Noreen l’obligeait déjà à enfiler la veste qu’elle lui avait prise. « Je me suis dis que tu en aurais besoin… » Et tandis qu’elle ajustait les manches et le col du manteau, elle se mordit la lèvre inférieure, timide à l’idée de lui poser la question qui lui brûlait les lèvres depuis qu’elle avait quitté l’appartement. « Dis… Je me demandais… Tu… tu ne voudrais pas passer la nuit chez moi… ? Je n’ai pas envie de te laisser tout seul dans le froid… » Son regard était désormais suppliant et traduisait finalement toute la crainte qu’elle ressentait quand elle l’imaginait souffrir à cause du froid ou de la faim. « Et tu sais… Mes parents ne sont pas là du week-end alors… si tu avais peur de les croiser, tu n’as plus à te soucier de ce problème… » Bien que Noreen soit persuadé qu’héberger Yukio n’aurait pas dérangé ces derniers, elle préférait tout de même révéler cette information pour rassurer son ami.
S a n i e


Revenir en haut Aller en bas
Aoki Yukio
avatar
Messages : 130
Pseudo : MinMin
Feat : Jeon Jung Kook
Arrivé à Yuai le : 10/06/2017
Yens : 38
Age : 19 ans
Groupe : Citizen
Alter : Glace
Vit à : quartier est



Valiant Citizen
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: I’ll take care of you, cutie boy (feat. Aoki Yukio ♥)   Ven 14 Juil - 17:38
 
I'll take care of you, cutie boy

Je me balade dans la ville, je cherche surtout à manger ou à boire. Quelque chose pour remplir mon estomac trop vide. Vivre à la rue n'est pas de tout repos et pas toujours agréable. Mais je n'ai pas le choix, je n'ai toujours pas trouvé de boulot, donc je n'ai pas de monnaie pour me payer les repas et un toit. Alors, je vis dehors, sur les bancs, sur les marches sur les trottoirs. Bon au moins je ne donne aucun argent au voleur qu'est l'état, mais moi je ne vis pas non plus. Mais bon, entre ça et revenir à l'orphelinat, je préfère être ici. Plutôt deux fois qu'une. Après tout, je vis comme je le veux. Ce n'est pas le rêve d'un gosse de quinze ans, mais ça ne me dérange pas. Je ne suis pas vraiment fan de faire pitié aux passants, mais je fais avec. Pour me laver, je vais au gymnase quand c'est ouvert pour des cours, je bois dans les robinets des toilettes que je trouve. Je mange quand je peux. Quand j'ai des sous, ou qu'on m'en donne. Bref, je me débrouille comme tout le monde pour survivre sans revenue. Je ne suis pas du genre à me plaindre.

Pourtant, je vais parfois m'abriter chez des amis qui ont eu pitié de ma pauvre personne démunie. Deux jeunes filles que j'aime bien au fond. Parfois chez l'une, parfois chez l'autre. Elles sont sympa et adorable. Les deux seules amies que j'ai ici pour le moment, mais je n'aime pas tellement squatter chez les autres, alors je ne vais pas chez elle, on se croise dans la rue à l'occasion surtout. Parce que, quand je ne vadrouille pas, je suis surtout au même endroit, à squatter un vieux banc qui ne sert à personne, à part à lui, comme lit, parce que c'est mieux que sur le trottoir. Au début, j'étais au centre des curiosités, on se demandait qui était le nouveau gamin qui squattait ce banc. Puis j'étais rentré dans le décors, les gens ne font plus attention à moi, comme si c'était tout à fait normal que je sois ici. Ils passaient sans un regard et au fond, ça m'arrange.

Je marche, mais je ne trouve rien, même pas un petit billet tombé au sol, pour m'acheter un sandwich, ça fait une semaine que je n'ai rien mangé et malgré que je ne mange pas des masses depuis enfant, je commence réellement à avoir la dalle. Alors, je fais demi-tour en traînant des pieds, l'air d'un mort-vivant, mais surtout un jeune garçon en quête de nourriture. Même un morceau de pain m'irait. Mais même au retour, je ne trouve rien. Alors, je me laisse tomber sur le banc lassé et mort de faim surtout. Mais je ne demande pas de sous au passant, pas prêt à me rabaisser ainsi. Posant mes sacs à côté de moi, je m'assois en boule sur le banc.

En plus, il commence à pleuvoir. Ce n'est vraiment pas cool du tout. J'ai la poisse aujourd'hui. Façon, quand une chose ne va pas, tout ne va pas. Je soupire et baille en essayant de me réchauffer comme je peux. La température chute avec la pluie et je n'ai pas vraiment d'habit chaud, les ayant mis chez Hae Ji pour avoir un sac moins lourd. Je ne fais pas vraiment attention au clapotis d'une course, jusqu'à qu'une personne m'enlace à brûle pourpoint. Surpris, je ne réagis pas directement, l'écoutant parler en m'enfilant une veste, je la laisse faire.

« - Bonjour Noreen… tu ne devrais pas être à l'abri chez toi ? »

je te regarde rajuster les manches de la veste, ainsi que mon col, alors que ce n'est pas vraiment important, je suis sale et débraillé la plupart du temps, alors une veste mal mit ne me dérange pas. Et je l'écoute me demander d'aller chez elle. Je ne sais pas si je dois accepter… ce n'est qu'une pluie après tout, j'en ai déjà vu…. Et même si ses parents ne sont pas là, je ne veux pas squatter non plus pour un rien… mais si ça lui fait plaisir…

« - Si ça peut te rassurer, je te suis... »

je me lève et prend mes sacs sur mes épaules.
Codage par Libella sur Graphiorum



Je ne suis pas un hero

Revenir en haut Aller en bas
Park Noreen
avatar
Messages : 61
Pseudo : Nalcarya
Feat : Kim Yoo Jung + suture
Arrivé à Yuai le : 02/07/2017
Yens : 12
Age : 19 ans
Groupe : Power
Alter : Contrôle de la gravité
Rang : Plus
Vit à : Quartier sud



Daring Plus
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: I’ll take care of you, cutie boy (feat. Aoki Yukio ♥)   Dim 23 Juil - 19:28

I’ll take care of you, cutie boy

Feat. Aoki Yukio & Park Noreen

D’un regard empli de tendresse mêlé à de l’inquiétude, Noreen observait le visage de Yukio, visage qui semblait légèrement rougi par le froid. Mais peut-être était-ce tout simplement une vision déformée par la crainte qu’elle ressentait en ce moment-même… ? Et tandis que ses mains reposaient sur les manches de la veste du jeune garçon, l’étudiante entrouvrit doucement la bouche suite à la question pertinente de son vis-à-vis. Après tout, elle n’avait aucune raison de se trouver dans ce quartier assombri par le ciel nuageux et par un rideau de pluie opaque. « Je… je l’étais… à l’abri… Mais quand j’ai aperçu que le temps commençait à se couvrir… J’ai eu peur pour toi… alors je n’ai pas réfléchi et je suis venu te chercher… Je voulais m’assurer que tu allais bien… » La jeune femme était pourvue d’un instinct protecteur qui la poussait à veiller sur les personnes pour qui elle avait une affection toute particulière. Alors elle n’avait pas hésité un seul instant avant de se précipiter en dehors de sa maison pour déambuler dans les rues de la ville afin de trouver son ami.  

Elle se mordit alors doucement les lèvres, consciente que son attitude puisse être quelque peu disproportionnée, avant de soudainement venir dessiner un large sourire sur ses lèvres fines. « Tu acceptes alors… ? » Un sentiment d’euphorie qu’elle ne parvenait pas à dissimuler transparaissait désormais sur son visage. Et alors que l’une de ses mains délaissait la veste de Yukio, l’autre resserra son étreinte sur le bras du jeune garçon pour inviter ce dernier à la suivre dans les dédales du quartier sud. Tandis qu’elle relevait la capuche de son propre manteau sur sa tête afin de protéger ses cheveux des gouttes de pluie, de multiples questions fusèrent de ses lèvres sans qu’elle ne parvienne à les juguler. « Tu as réussi à te procurer de la nourriture dernièrement… ? Tu as mangé à ta faim… ? Tu n’as pas eu trop froid ces derniers temps… ? Trop chaud… ? Tu as pu trouver facilement des endroits pour dormir… ? Tu… » Sa voix se perdit progressivement dans le silence et un air ennuyé transparaissait sur son visage. « Je suis désolé… Tu dois me trouver fatigante… ou insupportable à force de me voir m’inquiéter… » Ses prunelles étaient rivées dans la sienne, comme pour lui transmettre toute la peine qu’elle ressentait. Elle ignorait si Yukio parvenait à l’apprécier malgré son angoisse omniprésente. Et au fond, elle avait peur de le perdre, de le faire fuir, de l’effrayer à cause de son excès d’affection. Mais elle avait tant envie de le protéger et de l’aider qu’elle ne parvenait pas à se contrôler…

Soupirant doucement, ses doigts vinrent se resserrer machinalement les manches du manteau de Yukio, comme un réflexe pour le retenir de s’échapper et de disparaitre sous le manteau de pluie diluvienne. « J’espère que tu ne m’en veux pas trop… » Sa voix avait été douce et légèrement tremblante, tandis que le sourire qu’elle arborait habituellement s’était légèrement effacé. Elle était si anxieuse à l’idée que ses doutes se confirment. Mais elle avait besoin d’être rassurée. Ou du moins, elle avait besoin de connaître le ressenti du jeune garçon. Alors elle espérait qu’il allait l’exprimer, ne serait-ce qu’avec un geste ou un regard, sans employer le moindre mot. Elle était prête à entendre ses doutes se confirmer ou être réfuter. Mais avant d’écouter sa réponse, elle entrouvrit de nouveau les lèvres pour prononcer encore quelques mots afin d’égayer l’atmosphère. « Sinon… pour me faire pardonner… tu peux me demander ce que tu souhaites ! » Un léger sourire s’était de nouveau dessiné sur son visage, sourire empli de sincérité et de tendresse envers ce jeune homme qu’elle considérait comme son petit protégé.
S a n i e





       
    Be their hero. Be their angel, be their monument, be anything they need you to be... or be none of it. You don't owe this world a thing. You never did. ©️endlesslove

Revenir en haut Aller en bas
Aoki Yukio
avatar
Messages : 130
Pseudo : MinMin
Feat : Jeon Jung Kook
Arrivé à Yuai le : 10/06/2017
Yens : 38
Age : 19 ans
Groupe : Citizen
Alter : Glace
Vit à : quartier est



Valiant Citizen
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: I’ll take care of you, cutie boy (feat. Aoki Yukio ♥)   Ven 28 Juil - 15:07
 
I'll take care of you, cutie boy

je regarde la jeune fille, ne comprenant pas vraiment pourquoi elle s'inquiétait pour moi. On n'avait jamais vraiment fait attention à moi, garçon invisible, facilement oublié,je ne conçois pas vraiment qu'on puisse s'inquiéter pour moi. Ce qui me surprends le plus, c'est quand la jeune fille arrive en se faisant un sang d'encre pour ma petite personne insignifiante. Et moi, je m'inquiéte plus pour la demoiselle qui devrait être chez elle et non de risquer une pneumonie par un temps pareil juste pour moi, qui en soit, craignais moins le froid que la chaleur. Sans bouger, je l'ais laissé enfiler la veste et me la mettre correctement comme un bon garçon que je ne suis pas. La laissant garder ses mains sur mes manches, sans reculer. La regardant seulement, les cheveux humides collés à mon front, les tissus de mes vêtements se remplir d'eau de pluie, ma peau habituellement pâle rougie par le vent frais.

« - Je vais bien… tu n'aurais pas dû sortir seulement pour ça… tu sais, je ne suis pas le seul à vivre dans la rue... »

je ne lui en aurais pas tiré rigueur si elle n'était pas venue me chercher, la plupart des gens auraient préféré rester sous leur toit. Et en soit, je l'aime bien Noreen pour ce côté, d'avoir la main sur le cœur, de ne pas avoir cet égoïsme propre à l'être humain. je l'admire pour ça, mignonne petite créature qui est un peu comme une étoile dans une nuit trop noire.

Je me lève au final, en acceptant de la suivre, en soit, je ne veux pas la blesser en refusant, parce que même si d'ordinaire je n'aime pas les gens, j'apprécie Noreen. Parce qu'en soit, elle n'est pas partie en m'oubliant comme la plupart des gens.

« - Nan, je me lève pour faire jolie, bien sûr que oui baka. »

je ne souris pas, il n'y a aucun ton particulier dans ma voix, mais c'était bien une petite blague pour la taquiner et nous nous sommes assez parlé pour qu'elle soit habituée à mon attitude inexpressive. Du moins, c'est ce que je me dis. La laissant prendre mon bras en otage, je l'a suie dans les rues, asseyant de suivre de mes jambes fatiguées des ballades du jour, du manque de nutrition et de sommeil. j'écoute mon amie s'inquiéter encore, n'intégrant pas encore une fois qu'elle puisse se faire du soucis pour moi.

« - Et bien, je suis encore vivant, donc ça doit aller pour le moment, madame l'infirmière. »

je l'ais regardé, n'avait pas détourné les yeux quand elle avait plongé son regard dans le miens. Et au final, je lui mets une pichenette sur le front.

« - Si t'arrêtait de dire des conneries non ? »

j'apprécie vraiment la jeune fille, malgré l'attention, inhabituelle pour moi, qu'elle me porte et que j'ais du mal à 'y faire, mais ça ne me dérange pas en soit. je ne sait juste pas réagir dans ces situations, mais elle ne me dérange pas, m'énerve pas, à part quand elle sort des bêtises de la sorte. Je sens bien qu'elle resserrait son étreinte sur mon bras et ça m'embêtait qu'elle manque de confiance en soit comme ça, si j'aurais voulu m'enfuir, je l'aurais fait avant. En plus elle sortait encore des bêtises. Alors, je l'ais secoué plus ou moins avec douceur.

« - La pichenette t'as pas suffit ? Allez dépêche toi de nous faire arriver tu vas tomber malade paboya ! Et j'ai rien à te demander, sauf d'éviter d'être malade.»
Codage par Libella sur Graphiorum



Je ne suis pas un hero

Revenir en haut Aller en bas
Park Noreen
avatar
Messages : 61
Pseudo : Nalcarya
Feat : Kim Yoo Jung + suture
Arrivé à Yuai le : 02/07/2017
Yens : 12
Age : 19 ans
Groupe : Power
Alter : Contrôle de la gravité
Rang : Plus
Vit à : Quartier sud



Daring Plus
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: I’ll take care of you, cutie boy (feat. Aoki Yukio ♥)   Sam 14 Oct - 22:44

I’ll take care of you, cutie boy

Feat. Aoki Yukio & Park Noreen

Oui, Noreen avait conscience que rien ne l’avait contraint à affronter le temps glacial régnant dans la ville simplement pour venir en aide au jeune garçon. Oui, elle avait conscience que ce dernier n’était pas le seul individu à n’avoir comme demeure que les rues dénuées de toute chaleur et de toute protection. Mais elle avait ressenti le besoin de le protéger et de le savoir en sécurité. Et même si son comportement pouvait être incompris voire stupide, elle passait outre ce possible jugement et se concentrait uniquement sur le bien-être de la personne qu’elle chérissait. Alors suite à la remarque de Yukio, elle n’avait prononcé aucune réflexion, considérant qu’il s’agissait d’une taquinerie, bien que quelque peu déconcertante. Elle s’était finalement contentée d’esquisser un sourire quand le jeune homme avait accepté sa proposition et ses doigts s’étaient ainsi resserrés sur son bras pour le mener dans le dédale des allées environnantes.

Et tandis qu’ils avaient tous deux avancé de plusieurs mètres sous la pluie diluvienne, des questions avaient fusées de ses lèvres fines, rapidement suivie d’une excuse pour son attitude qui pourrait paraître si invraisemblable aux yeux de son protégé. Protégé qui donna alors une légère chiquenaude sur son front, avant qu’il ne vienne la secouer de la force de ses bras. La jeune femme appliqua instinctivement sa main sur la zone désormais sensiblement douloureuse de son visage. Sa bouche s’était lentement entrouverte, mais s’était refermer presque aussitôt. Elle ne ressentait aucune colère au fond de ses entrailles, mais simplement de la surprise, alors qu’elle avait auparavant souhaité intérieurement que son ami exprime son ressenti sur son comportement. D’un regard médusé, elle observa son vis-à-vis tout en papillonnant rapidement des paupières. « Je suis désolé… Je m’inquiète juste pour toi… Mais tu as raison, on ferait mieux de rentrer rapidement pour s’abriter au chaud… ». Elle s’excusait. Encore une fois. Comme s’il s’agissait d’un réflexe qu’elle ne pouvait retenir.

D’un geste rapide, elle remonta la fermeture éclair de son manteau jusqu’au niveau de sa bouche, en espérant ainsi retenir le vent de s’engouffrer malignement pour y faire frissonner sa peau. Ses doigts encerclèrent par la suite de nouveau l’un de ses bras du jeune homme et d’une légère pression, elle l’entraîna dans les ruelles assombries par la pluie et le ciel parsemé de nuages grisâtres, et dont le bitume se trouvait dorénavant imprégnés de nappes d’eau glacée. Et tout le long du trajet, ses prunelles tentaient de percer la brume opaque qui avait voilé l’atmosphère afin de retrouver le chemin de son immeuble, chemin qu’elle connaissait pourtant par cœur mais qui lui semblait inhabituel à cause du temps.

Un soulagement l’envahit ainsi quand elle aperçut au loin les esquisses du bâtiment où se trouvait son appartement. Un léger sourire naquit sur ses lèvres et avec empressement, elle pianota sur le digicode avant de s’engouffrer avec son protégé dans le hall de l’immeuble au couleur chaude. Et après avoir emprunté l’ascenseur qui s’envola pour le dernier étage, elle poussa la porte de son appartement pour y entrer avec le jeune homme. Sur le porte-manteau de l’entrée, elle déposa soigneusement sa veste, incitant d’un regard chaleureux Yukio à l’imiter. « Tu souhaites manger quelque chose… ? » Tout en esquissant un sourire, Noreen avait posé l’espace d’un instant un regard interrogateur en direction de Yukio, avant de se diriger vers la cuisine où elle commença à ouvrir les placards pour y chercher des ingrédients ou de la nourriture déjà prête à être consumer. « J’ai de quoi faire des râmen si tu le souhaites… Et peut-être du tteokbokki… Ou du bibimbap… » Et tandis qu’elle prononçait le nom de ses différents mets, elle commençait à visualiser dans son esprit les différentes étapes des recettes, presque allègre à l’idée de préparer un plat qui puisse combler l’estomac certainement quémandeur de Yukio.
S a n i e





:hide::
 



       
    Be their hero. Be their angel, be their monument, be anything they need you to be... or be none of it. You don't owe this world a thing. You never did. ©️endlesslove

Revenir en haut Aller en bas
 
I’ll take care of you, cutie boy (feat. Aoki Yukio ♥)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Casse-tête économique...
» Salut les buveurs de café bleu
» cartes VIP Nintendo - pour collectionner ou pour compléter des jeux - 06-2013
» [Collection Membre] Renka 1/2 : mon modeste début de collect
» La salle des cartes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
YUAI HEROES AGENCY :: Yuai City :: QUARTIER SUD :: HABITATIONS-
Sauter vers: